Vivre et célébrer le temps ordinaire

Afin d’établir une continuité dans une durée marquée par des ruptures, les sociétés ont structuré leurs activités selon des rythmes collectivement reconnus.

Le christianisme, comme toutes les religions fondées, met en place une organisation du temps conçue à partir d’un événement fondateur censé ouvrir une ère nouvelle et qui détermine le moment à partir duquel tous les événements sont datés. En même temps, il projette sur un cycle cosmique le récit des étapes de sa fondation en prenant comme centre de la commémoration, non pas le jour de la naissance de son fondateur – le Christ Seigneur – mais le moment crucial de son passage « de ce monde à son Père », du temps de ce monde à un autre temps.

Lire la suite