Qu’est-ce-qu’une paroisse ?

« une communauté précise de fidèles », la communauté des baptisés invitée à se rassembler ; c’est donc plus qu’un territoire ou un clocher !

«  … constituée de manière stable » ce qui signifie qu’elle s’inscrit dans une histoire ; elle est un ensemble de personnes qui sont appelées à
vivre leur foi et à témoigner de l’Evangile dans leurs relations avec d’autres hommes et femmes ; c’est une communauté de « disciples-missionnaires ».
La stabilité de cette communauté se trouve caractérisée par quelques critères : le nombre de membres qui la composent, leur mobilité, leur habitat …

« … dont la charge pastorale est confiée au curé comme à son pasteur propre »

La charge pastorale est exercée de manière habituelle par le curé.

 « … sous l’autorité de l’évêque diocésain »

Cette communauté locale fait partie d’un ensemble plus vaste qu’elle-même l’Eglise diocésaine et l’Eglise universelle.

Annoncer la Bonne Nouvelle, la joie de l’Évangile

Célébrer le Seigneur ressuscité

Servir la charité à la suite et à la manière du Christ serviteur.

Les paroisses doivent être au contact des familles, de la vie des gens, de la vie du peuple.
Elles doivent être des maisons dont la porte est toujours ouverte pour aller à la rencontre des autres.

Et il est important que la rencontre soit suivie par une claire proposition de la foi.

Il s’agit d’ouvrir les portes et de laisser sortir Jésus avec toute la joie de son message.

Prions pour nos paroisses, pour qu’elles ne soient pas des bureaux administratifs,
mais, qu’animées d’un esprit missionnaire, elles soient des lieux de transmission de la foi
et de témoignage de la charité. 
Pape François 1er septembre 2017

  1. La paroisse n’est pas une structure caduque ; précisément parce qu’elle a une grande plasticité, elle peut prendre des formes très diverses qui demandent la docilité et la créativité missionnaire du pasteur et de la communauté. Même si, certainement, elle n’est pas l’unique institution évangélisatrice, si elle est capable de se réformer et de s’adapter constamment, elle continuera à être « l’Église elle-même qui vit au milieu des maisons de ses fils et de ses filles ».[26] Cela suppose que réellement elle soit en contact avec les familles et avec la vie du peuple et ne devienne pas une structure prolixe séparée des gens, ou un groupe d’élus qui se regardent eux-mêmes. La paroisse est présence ecclésiale sur le territoire, lieu de l’écoute de la Parole, de la croissance de la vie chrétienne, du dialogue, de l’annonce, de la charité généreuse, de l’adoration et de la célébration.[27] À travers toutes ses activités, la paroisse encourage et forme ses membres pour qu’ils soient des agents de l’évangélisation.[28] Elle est communauté de communautés, sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire. Mais nous devons reconnaître que l’appel à la révision et au renouveau des paroisses n’a pas encore donné de fruits suffisants pour qu’elles soient encore plus proches des gens, qu’elles soient des lieux de communion vivante et de participation, et qu’elles s’orientent complètement vers la mission.

Pape François

La paroisse doit être la maison ouverte à tous, la fontaine du village à laquelle tout le monde vient étancher sa soif ! (Christi fideles laici 26-27).