EN-TETE et NAVIGATION :

CONTENU :

Dimanche 25 juin 2017 - Accueil > Lexique

Lexique

Abbatiale

 

Église principale d'une abbaye.

 

Abbaye

 

Couvent, monastère dirigé par un Abbé ou une Abbesse. Bâtiments de ce monastère. (exemple d'abbayes : Mont-Saint-Michel, Saint Benoit sur Loire...)

 

Abbé

Dans l'Église catholique et orthodoxe, supérieur d'un monastère d'hommes érigé en abbaye. Titre donné à un prêtre séculier.

Abbesse

 

Dans les abbayes ou certains monastères de femmes, nom donné à la moniale élue Supérieure, par les membres de sa communauté.

 

Abside

 

Extrémité arrondie en hémicycle qui termine le choeur d'une église.

 

Absoute

Appelée désormais le «dernier adieu», cette dernière prière de la liturgie des défunts se déroule autour du cercueil avant le transfert du corps au cimetière. Cette prière commence par le mot «Libera me», c'est-à-dire: «délivre-moi», pour implorer le pardon des péchés du défunt, elle est suivie d’une aspersion d’eau bénite et d’un encensement du corps afin de l’honorer. «Notre corps est le temple du Saint Esprit» (I Co. 6; 19).

Abstinence

 

On entend par abstinence, la privation de viande qui est recommandée aux fidèles catholiques les vendredis qui sont inclus dans le temps du Carême (en souvenir de la Passion du Christ). La Conférence des évêques de France a précisé et étendu le sens de cette abstinence, en souvenir de la Passion du Christ, en souhaitant que les fidèles manifestent cet esprit de pénitence par des actes concrets, par exemple : en se privant de viande, d'alcool, ou de tabac... et en s'imposant une pratique plus intense de la prière et du partage avec les plus démunis.

 

Acathiste

Un «acathiste» est une hymne que l’on chante ou écoute debout. L’acathiste à la Mère de Dieu est le premier et le plus connu des acathistes. Cette hymne a été vraisemblablement composée au VIIème siècle pour remercier la Mère de Dieu de sa protection lors du siège de la ville de Constantinople en 626. Elle est chantée dans la liturgie orthodoxe aux matines du samedi de la cinquième semaine de Carême.

Acédie

C'est un mal de l'âme qui s'exprime par l'ennui, le dégoût pour la prière, la pénitence, la lecture spirituelle. L'acédie peut être une épreuve habituellement passagère, mais peut être aussi un état de l'âme qui devient une véritable torpeur spirituelle et la replie sur elle-même. C'est alors une maladie spirituelle.

Accompagnement spirituel

C'est un service rendu à ceux qui demandent une présence, faite d'écoute et de conseil qui leur soit une aide pour mieux vivre et mieux découvrir leur chemin de baptisés. L'accompagnateur guide la personne à la recherche du sens de son existence. Il lui propose des repères qui lui permettent de comprendre et d'orienter sa vie.

Acolytat

 

du grec akolouthos : suivant, serviteur
Ministère institué dont la nature est le service de la liturgie.

 

Acte de contrition

 

Prière exprimant un mouvement spirituel : regret d'avoir offensé Dieu et engagement à réparer la faute. Cette démarche est intégrée au sacrement de réconciliation.

 

Action catholique

 

Apostolat des laïcs organisé sous deux formes principales : l'Action catholique générale et l'Action catholique spécialisée par milieux sociaux. Les mouvements d'Action catholique pratiquent la relecture de vie à la lumière de l'Évangile selon une méthode qui peut se résumer ainsi "voir, juger, agir".

 

Action de grâce

 

Attitude de reconnaissance envers Dieu : l'homme "comblé de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans le Christ" reconnaît de quel amour il est aimé de Dieu et l'en remercie. Depuis une vingtaine d'années, les chrétiens ont remis en honneur pour évoquer la messe, le mot "Eucharistie", qui signifie action de grâce, louange et joie.

 

Ad gentes

Décret du Concile Vatican II (1965) qui traite de l’activité missionnaire de l’Eglise: «L'Eglise, envoyée par le Christ pour manifester et communique la charité de Dieu à tous les hommes et à toutes les nations, comprend qu'elle a à faire une œuvre missionnaire encore énorme».

Adam et Eve

Nom donné dans la tradition biblique, au premier couple (homme et femme) créé par Dieu. Adam, dont la racine hébraïque évoque la terre, signifie homme. Eve, en hébreu hawwah, signifie la vivante.

ADAP

Assemblées dominicales en l'absence de prêtre. C'est en réponse à l'appel de l'Eglise que la communauté chrétienne se réunit pour prier, accueillir et célébrer la Parole de Dieu et, éventuellement selon les directives de chaque diocèse, partager le pain eucharistique. Préparées avec le prêtre et animées par des laïcs, ces célébrations suivent le déroulement de la messe, mais ne comprennent ni prière eucharistique, ni consécration.

Administrateur apostolique

 

Evêque temporairement choisi pour un diocèse en attente de titulaire.

 

Administrateur diocésain

 

Prêtre choisi pour gérer temporairement un diocèse attendant une nomination d'évêque.

 

Admission au Ministère presbytéral

Le ministère presbytéral est l’ensemble des services et activités attachés à la fonction du prêtre. Pour être admis au ministère presbytéral le candidat, en fin de premier cycle de séminaire, doit exprimer son désir d’entrer dans un diocèse et écrire à son évêque sa motivation. Le conseil des formateurs du séminaire donne son avis à l’évêque sur les capacités du candidat. Son admission est exprimée lors d’une célébration au cours de laquelle l’évêque l’appelle à manifester son désir de poursuivre sa formation en vue du ministère presbytéral.

Adoration

 

du latin ad orare : s'adresser à
Attitude de respect et d'amour du chrétien priant Dieu comme le Dieu Unique, Celui de qui tout dépend. L'adoration s'adresse exclusivement à Dieu. Elle est avant tout d'ordre spirituel (Jean 4:24).

 

Agapè

 

Terme grec qui signifie "amour" ou "charité"
Il est utilisé dans le langage biblique pour se référer à l'amour de Dieu. La loi d'amour "agapè" dit : "Tu aimeras le seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur", et "Tu aimeras ton prochain comme toi-même". (Deutéronome 6 ; 5-6)

 

Agneau de Dieu

Dans l’ancienne Alliance, pour célébrer la Pâque, «l’agneau pascal» était immolé. Dans sa fidélité à la foi d’Israël, Jean-Baptiste comprendra que l’envoyé de Dieu, ce Fils sur lequel repose l’Esprit Saint, c’est bien l’Agneau de Dieu qui donnera sa vie pour libérer son peuple de l’esclavage du péché. La liturgie a gardé la phrase prononcé par Jean Baptiste, lors du baptême de Jésus: «Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui ôte les péchés du monde» (Jn 1,29), elle est dite au cours de la messe juste avant la communion, nous invitant à reconnaître ainsi la présence de celui qui s’offre à nous pour nous sauver.

Agneau Pascal

 

L'Agneau Pascal renvoie à la nuit de la libération d'Egypte. L'Agneau fut consommé par les Hébreux et son sang répandu sur le linteau des habitations a permis d'épargner la vie des premiers-nés d'Israël. La crucifixion de Jésus est apparue aux premiers chrétiens comme l'accomplissement de l'offrande de l'Agneau Pascal (Jn 19, 36) mort pour sauver les hommes.

 

Agnosticisme

Doctrine selon laquelle ce qui dépasse l'expérience ne peut être connu avec certitude par la raison ; il est donc impossible d'affirmer aussi bien l'existence que l'inexistence de Dieu.

Agonie

 

du grec : âgon, combat
Dernière lutte de l'organisme contre la mort. Dans l'Évangile ce mot est employé pour évoquer l'angoisse qui s'empare de Jésus à Gethsémani la nuit précédant sa mort. Au terme de ce combat intérieur, Jésus accepte de faire non pas sa volonté, mais celle de son Père.

 

Allégorie

 

Figure ou forme d’expression concrète qui permet de comprendre une réalité plus générale. Dans l’évangile, Jésus a souvent recours à une parabole, qui est un récit allégorique, pour faire comprendre ce qu’Il veut révéler à ses auditeurs. (Exemple les paraboles du Royaume, Matthieu chapitre 13, 1 à 52.)

 

Alléluia

 

Acclamation déjà employée par la liturgie juive et reprise dans toutes les liturgies chrétiennes comme expression de joie et de louange. Elle est particulièrement utilisée au Temps pascal et précède, dans la liturgie romaine, la proclamation de l'Evangile.

 

Alliance

 

L'Alliance est le nom donné dans la Bible pour dire la relation personnelle de Dieu avec le peuple d'Israël. Elle est le fil conducteur entre l'Ancien et le Nouveau Testament. Les écrits du Nouveau Testament montrent comment cette Alliance est réalisée pleinement en Jésus-Christ, médiateur de l'Alliance nouvelle. Elle est au coeur de la liturgie chrétienne, plus particulièrement dans l'eucharistie, mémorial du sacrifice du Christ "Sang de l'Alliance nouvelle et éternelle répandu pour la multitude".

 

Almah

Mot hébreu qui indique soit une jeune fille, soit une jeune épousée; c'est ainsi qu'on nomme la Vierge, mère du Messie.

Ambon

Podium ou pupitre surélevé, placé à l’entrée du choeur d’une église. De l’ambon est proclamée la Parole de Dieu. Il est aussi utilisé pour la prédication.

Ame

 

du latin anima ; souffle, vie
L'âme est le principe de vie et de pensée de l'homme. Dans l'Ecriture Sainte le terme âme désigne la vie humaine mais aussi ce qu'il y a de plus intime en l'homme (Mt 26,38) et de plus grand et de plus profond en lui (Mt 10, 28). Créée à l'image de Dieu, la personne humaine est un être à la fois corporel et spirituel. Elément spirituel de l'être, l'âme est immortelle.

 

Amen

 

Ce mot hébreu se rattache à une racine qui signifie : solidité, fermeté.
Il était largement utilisé dans le culte juif, non seulement au sens d'un souhait: "Ainsi soit-il", mais beaucoup plus comme une affirmation: "C'est vrai, d'accord!". Jésus l'emploie souvent dans l'Evangile, parfois en le redoublant pour accentuer la solennité de l'affirmation : Amen, amen; "En vérité". La tradition chrétienne a gardé le mot pour exprimer la pleine adhésion de foi.

 

Amict

Rectangle de toile fine que le prêtre catholique passe autour du cou avant de revêtir son aube. L'amict a joué dans la tradition catholique le rôle symbolique de bouclier contre le mal, protégeant le célébrant des pouvoirs du malin.

Amour de Dieu

Dieu est source de l'amour. Il nous a manifesté cet amour en donnant son Fils unique pour que nous vivions par lui. Jésus Christ, par sa vie et son enseignement nous révèle pleinement l'amour de son Père et nous invite à pratiquer cet amour entre nous et sans limite. L’amour que Dieu nous donne suscite nécessairement notre propre amour pour Lui. Dieu nous a donné ses commandements : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, de tout ton esprit et ton prochain comme toi-même. » (Mt 22, 37-39). Ces deux commandements sont promesse de vie (Luc 10, 27-28). Pour le chrétien, aimer Dieu c’est observer ses commandements, mettre en pratique sa Parole, entrer dans son projet d’amour pour le monde, c'est-à-dire l’aimer en vérité. (I Jn 3, 18).

Amour des ennemis

C’est l’enseignement le plus puissant des Saintes Ecritures au sujet de la signification de l’amour. Jésus dit: «Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi». Et moi je vous dis: «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent» (Mt 5, 43-44). Il dépasse la loi de la violence par l’appel à l’amour en précisant «Aimez vos ennemis». Jésus ne met pas en opposition les lois de l’Ancien Testament ou les Commandements du Nouveau Testament, mais la façon dont les religieux de l’Ancien Testament interprétaient et utilisaient les Ecritures.

Ampoule

 

Vase d'étain ou d'argent destiné à contenir les saintes huiles (saint chrême, huile des catéchumènes, huiles des malades).

 

Anagogie

 

du grec anagô : conduire en haut
Niveau interprétatif des Ecritures par lequel on s’élève du sens littéral au sens spirituel. Elévation de l’âme dans la contemplation des choses divines.

Analogie

du grec analogia, proportion
Lien de ressemblance, similitude entre deux ou plusieurs concepts différents.

Anamnèse

 

du grec : faire mémoire
Prière qui, dans la célébration de l'eucharistie (= la messe), suit les paroles de la consécration. Après avoir élevé l'hostie et le calice, le célébrant dit: "II est grand le mystère de la foi" (ou une formule voisine), invitant ainsi l'assemblée à faire mémoire de la Passion, de la Résurrection et de l'Ascension du Seigneur.

 

Anaphore

 

Terme caractérisant la partie centrale dans la liturgie orthodoxe. Prière eucharistique au cours de laquelle s’accomplit le mystère sacré et qui correspond au Canon de la messe dans la liturgie catholique. C’est également, une figure de style caractérisée par la répétition d’un même mot au début d’un ensemble de phrases qui se suivent, de groupe de mots et qui permet d’insister sur une idée. Elle est synonyme de répétition.

 

Angélus

 

Prière en trois versets, en référence avec le récit évangélique de l'Annonciation dont les premiers mots sont : "l'Ange du Seigneur annonce à Marie...". Un "Je vous salue Marie" suit chaque verset et une oraison conclut cette prière. L'Angélus se récite trois fois par jour, le matin, à midi et le soir.

 

Ange gardien

Esprit pur créé par Dieu, qui nous est spécialement attaché pour veiller sur nous en permanence et nous protéger du mal. « La présence invisible de ces esprits bienheureux nous est une grande aide, et d'un grand réconfort : ils marchent à côté de nous, ils nous protègent, en toute circonstance, ils nous défendent dans les dangers, et nous pouvons avoir recours à eux à tout moment. » (Benoît XVI)
Saints anges gardiens

 

Anges

 

du grec angelos : envoyé, messager
Etre spirituel intermédiaire entre Dieu et l'homme. Ils louent Dieu dans le ciel et sont chargés de mission auprès des hommes. Fondamentalement, les anges rappellent aux chrétiens que le Dieu transcendant et inaccessible a voulu communiquer avec les hommes. Ils signifient que cette communication est le don gratuit d'une vie au-delà des capacités humaines.

 

Animateurs en Pastorale

 

Les animateurs en pastorale sont des laïcs hommes et femmes, des religieux et religieuses qui s'engagent dans une mission de l'Eglise. Ils reçoivent de l'évêque une lettre de mission leur précisant auprès de qui ils sont envoyés, (milieu paroissial, scolaire, hospitalier etc.), les partenaires avec lesquels ils travailleront et la personne nommée pour évaluer, avec eux, la mission. Cette responsabilité, est donnée pour une durée déterminée et renouvelable

 

Année pastorale

Catégorie recouvrant l’ensemble d’une année liturgique et des activités apostoliques et pastorales pour un diocèse.

Annonciation

Message de l’archange Gabriel à Marie pour lui annoncer qu’elle a été choisie par Dieu pour être la mère de son Fils Jésus. Le 25 mars, l’Eglise célèbre cet évènement qui inaugure l’accomplissement des promesses. Dans sa confiance absolue en Dieu, Marie accepte le projet divin (Luc 1,38).

Antienne

 

du grec antiphônos : qui répond
Texte bref chanté ou lu avant ou après un psaume.

 

Antonomase

Figure de rhétorique qui consiste à remplacer un nom propre par un nom commun ou une périphrase.

Apôtre

 

du grec apostolos : envoyé, chargé de mission
Dans la primitive Eglise, membre de la communauté chargé de l'annonce de l'Evangile. L'Evangile de Luc donne le nom d'Apôtres aux Douze choisis par Jésus et chargés par lui d'annoncer l'Evangile au monde entier. Ce chiffre de douze, correspondait au nombre des tribus d'Israël et symbolisait le peuple de la nouvelle Alliance. Jésus a appelé à sa suite, Pierre, André, Jacques dit le Majeur, Jean, Philippe, Barthélémy, Thomas, Matthieu, Jacques, Jude appelé aussi Thadée, Simon surnommé le Zélote et Judas l'Iscariote.

 

Apocalypse

 

du latin apokalypsis : révélation
Dernier livre du Nouveau Testament et donc de la Bible, cet ouvrage écrit par saint Jean est riche en visions symboliques, prophétiques et eschatologiques. Il a joué un rôle important dans la résistance spirituelle et l'espérance des premières communautés chrétiennes en temps de persécution.

 

Apocrisiaire

du grec apocrisis : réponse.
Désigne dans l’Empire byzantin soit un ambassadeur impérial soit un messager ou un représentant d’une autorité ecclésiastique.
Quelques personnages ecclésiastiques célèbres ont exercé cette fonction, tel le Pape Grégoire le Grand qui avant son pontificat représenta l’Eglise de Rome à la cour de Constantinople vers 578-586.

Apocryphes

Ecrits religieux d'origine juive ou chrétienne, proche des récits des Evangiles et fourmillant souvent de détails dont l'authenticité douteuse n'a pas été confirmée. Ils ne figurent donc pas dans le Canon des Ecritures.

Apologétique

L’apologétique chrétienne est la partie de la théologie qui a pour but d’analyser méthodiquement tout ce qui touche à la crédibilité de la foi chrétienne de façon à proposer les arguments qui prouvent qu’il est raisonnable de croire à la Révélation divine, fondement de la foi chrétienne.

Apologie

Discours ou écrit destiné à convaincre de la justesse de quelque chose, à assurer la défense de quelqu’un, de quelque chose.

Apophase

du grec apophasia, négatif
Terme de rhétorique : dénégation, réfutation. La théologie apophatique ou théologie négative privilégie l’approche de Dieu à partir de ce qu’il n’est pas. Cette théologie découle du néo-platonisme. Le plus connu des théologiens de cette sensibilité est Maître Eckhart. Par opposition la cataphasie est l’approche de Dieu qui procède par l’affirmation.

Apostasie

Au sens juridique pour l'Église catholique c'est la renonciation publique totale et volontaire à la foi chrétienne par une personne baptisée.

Apostolat

 

du mot grec : apostolos, signifiant envoyé, chargé de mission
L'apostolat au sens chrétien du terme, est l'activité qui se déploie pour la diffusion de l'Evangile. Chaque chrétien, en ce qui le concerne, et tous ensemble, participent à la mission d'évangélisation de l'Eglise.

 

Apostolique

 

Ce qui concerne les Apôtres et relève de leur mission. Ce terme peut donc être appliqué à l'ensemble de la mission de l'Eglise et, plus spécifiquement, au ministère des évêques, successeurs des apôtres.

 

Appel

Inviter à venir ou à agir, attrait, aspiration, sollicitation. L’histoire du salut se déroule au rythme des appels que Dieu adresse à ceux qu’il charge de transmettre sa Parole: Abraham, Samuel, Jérémie, Paul. Son appel est une invitation à répondre librement à son amour. (Rm 8, 28). Le mot "vocation" vient du latin "vocare" qui signifie : appeler.

Arc-boutant

Support extérieur en forme d'arc pour soutenir un mur contre la poussée des voûtes.

Archevéché

Territoire sous la juridiction d'un Archevêque. Lieu où réside l'Archevêque.

Archevêque

Evêque placé à la tête d'une province ecclésiastique et qui a plusieurs évêques pour suffragants.

Archidiaconé

Subdivision d’un diocèse placé sous l’autorité d’un archidiacre.

Archidiacre

Ecclésiastique qui a reçu de l’évêque la charge d’administrer une partie du diocèse. Aujourd’hui, cette fonction est exercée par les vicaires généraux.

Archimandrite

du grec archos: guide.
Supérieur de monastère dans les Églises Orientales. Dans la tradition orthodoxe russe, ce titre est souvent honorifique.

Archiprêtre

Titre attribué au curé du clergé de l’église principale d’une ville ou d’un ensemble de paroisses.

Ascèse

(du grec askêsis, exercice, effort).
Tout effort pour se perfectionner dans les domaines physiques, moraux, intellectuels, spirituels. Au sens chrétien et quelle que soient les formes qu’elle revêt, l’ascèse reste toujours un moyen de conversion qui permet de mieux répondre aux premier et second commandements que Dieu nous donne « Tu aimeras… » (Mt 22, 32-39)

Ascension

 

du latin ascendere ; monter, s’élever
« L’Ascension du Seigneur », célèbre l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c'est-à-dire la fin de sa présence visible sur terre ; elle préfigure notre vie dans l’Eternité. Son départ symbolise un nouveau mode de présence, à la fois tout intérieure, universelle et hors du temps, car le Christ reste présent dans les sacrements et tout particulièrement celui de l’Eucharistie. Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi.

 

Assemblée

 

C'est le peuple convoqué pour l'action liturgique. C'est le sens du mot "église" (du grec ekklèsia = assemblée). Le mot "assemblée" désigne aussi diverses réunions : assemblée d'évêques, de cardinaux, assemblée paroissiale, etc...

 

Assemblée plénière

 

Organe ordinaire d'expression de la Conférence des évêques de France et de son activité collective. Elle a pouvoir de légiférer et tous les organismes qu'elle institue sont responsables devant elle. Elle se tient deux fois par an, habituellement en octobre-novembre et avril, à Lourdes. Lors de l'assemblée d'automne, les évêques des territoires d'outre-mer ainsi que les délégués des supérieurs majeurs des religieux y participent avec voix consultative.

 

Assomption

 

Elévation de la Sainte Vierge au ciel après sa mort (la dormition et l'assomption de la Vierge). L'Église célèbre cette fête le 15 août.

 

Athée

Personne qui n'a pas de croyance religieuse, qui adhère à un système selon lequel la non existence de Dieu est une affirmation faisant appel à l'expérience et / ou à la raison.

Athéisme

Doctrine ou attitude qui nient l'existence de Dieu. Dans la culture occidentale moderne et contemporaine, ce mot désigne le rejet total de l'existence même d'un Dieu.

Aube

du latin alba : dérivé de albus, blanc
L'aube liturgique est une tunique de toile blanche pourvue de manches étroites, et serrée ou non à la taille par un cordon. Elle est portée sous la chasuble, la chape ou la dalmatique, pour célébrer la messe ou lors d'autres cérémonies. Aujourd'hui elle est souvent remplacée par une aube beaucoup plus ample, vêtement rappelant la coule des moines.

 

Audience Générale

Accueil par le pape des pèlerins qui se rendent à Rome. Les audiences ont lieu habituellement le mercredi. Cette coutume fut instaurée par Pie IX.

Aumône

 

Don fait à plus nécessiteux que soi. Dans l'Ancien Testament, l'acte de donner y est régi par des lois (la dîme annuelle pour les pauvres ; le glanage droit pour les indigents ) Le Nouveau Testament donnera une dimension nouvelle : c'est l'amour des autres et non pas l'obéissance à la loi qui doit la motiver.

 

Aumônerie

Service d'Église qui assure une présence chrétienne dans un ensemble pastoral précis : Lycées, Hôpitaux, Action Catholique, Prisons...

Autel

 

Dans la Bible, table de pierre dressée pour rappeler une intervention divine. Des sacrifices y étaient parfois offerts (animaux, libations). Dans l'Église catholique, l'autel est l'endroit le plus sacré de l'église, où l'on célèbre l'Eucharistie ; il a généralement la forme d'une table.

 

Autorité de Jésus

L’autorité de Jésus vient de Celui qui en est la source (Mt 28, 18). Jésus est réellement l’Envoyé de Dieu, le Messie (Jn 14 ; 10-11). Son autorité réside dans la cohérence entre ce qu’il dit et ce qu’il fait, cette cohérence s’accomplira pleinement sur la Croix par le don de soi total et son amour poussé jusqu’au sacrifice (Mc 10,45). Son autorité n’est pas un pouvoir, ni une aliénation, elle est une puissance d’amour créatrice qui se manifestait dans son enseignement et dans sa Parole qui guérissait et libérait (Mc 1, 22). Quand Jésus parle, il fait exister « Je suis venu pour qu’ils aient la vie… » (Jn 10, 10)

Avent

 

Temps liturgique précédant la fête de Noël. Quatre dimanches de l'Avent. Ce temps de préparation à la célébration de la naissance de Jésus est marqué par la symbolique de l'attente et du désir. Une tradition de l'Avent utilise la symbolique des bougies au long des quatre dimanches. Premier dimanche la bougie symbolise le pardon à Adam et Eve, Deuxième dimanche la bougie symbolise la foi des Patriarches, en la Terre Promise. Troisième dimanche la bougie symbolise la joie de David, célébrant l'Alliance avec Dieu. Quatrième dimanche la bougie symbolise l'enseignement des Prophètes, annonçant un règne de paix et de justice. Avent : début de l'année liturgique.

 

?cole catholique

 

Etablissement catholique d'enseignement fondé sur le droit de l'enfant à recevoir une éducation chrétienne et sur le libre choix des familles. Dans le cadre de la liberté d'enseignement reconnue par la Constitution française et le droit international, l'école catholique participe à un service d'intérêt public.

 

?piclèse

 

En grec : prière, invocation
Dans la célébration eucharistique, c'est une prière qui appelle l'intervention de l'Esprit Saint. L'Esprit Saint est invoqué par l'imposition des mains sur le candidat et l'eau du baptême, sur le front du confirmé, sur le pain et le vin de l'Eucharistie, sur le malade, sur le candidat aux ministères ordonnés, sur le pénitent...

 

?vêché

 

C'est le bâtiment abritant la résidence de l'évêque et ses services ; il se trouve le plus souvent dans la même ville que la cathédrale du diocèse.

 

ACCES RAPIDE :

PIED DE PAGE :