EN-TETE et NAVIGATION :

CONTENU :

Dimanche 26 mars 2017 - Accueil > Lexique

Lexique

Calice

Coupe contenant le vin consacré lors de la célébration Eucharistique.

Calotte

Petite coiffure, violette pour les évêques, rouge pour les cardinaux et blanche pour le Pape qui couvre le sommet du crâne.

Camerlingue

Cardinal particulièrement chargé par le Pape de l'administration des biens temporels du Saint Siège. Il préside la chambre apostolique et gouverne quand le Saint Siège est vacant.

Canon

du grec kânôn : règle, norme
Ensemble des lois ecclésiastiques concernant la foi ou la discipline religieuse. Ces textes juridiques font obligation aux chrétiens d'adhérer, dans la foi, aux vérités proposées par le Magistère de l'Eglise.
Voir aussi le Code de droit canonique.

Canon de la messe

Partie de la prière allant de la Préface au Notre Père.
(Prière eucharistique et anaphore ont la même signification.)

Canon des écritures

Ensemble des livres saints écrits sous l'inspiration de l'Esprit Saint et reconnus par l'Eglise.

Canoniser

Mettre au nombre des saints suivant les règles et avec les cérémonies prescrites par l'Eglise. La canonisation est prononcée par le pape.

Cantique

du latin canticum, chant.
Dans la liturgie des Heures, on appelle cantique les chants bibliques qui ne sont pas des Psaumes. Le cantique est aussi un chant religieux populaire qui peut avoir sa place, en langue courante, dans toute action liturgique.

Carême

du latin quadragesima [dies] "le quarantième [jour]" avant Pâques, quarante, ce temps durant quarante jours
Le Carême est un temps de pénitence et de conversion, qui s'ouvre avec le mercredi des Cendres et culmine dans la semaine qui précède Pâques, la semaine sainte. Celle-ci commence avec le dimanche des Rameaux (célébration de l'entrée solennelle du Christ à Jérusalem) et inclut le jeudi saint (célébration de l'institution de l'eucharistie par le Christ), le vendredi saint (célébration de la Passion du Christ et de sa mort sur la croix) et s'achève avec la veillée pascale, pendant la nuit du samedi saint au dimanche de Pâques (jour par excellence du baptême et de l'eucharistie).

Cardinal

A l'origine, les cardinaux dans l'Église de Rome assumaient la responsabilité d'une paroisse (appelée titubura) et servaient, en quelque sorte, de pivot (du latin, cardo, cardinis = gond) à la vie de la communauté. Les cardinaux sont les premiers collaborateurs du pape. Depuis le XIIe siècle, certains sont choisis hors de Rome. C'est le cas de la majorité d'entre eux aujourd'hui, même s'ils sont tous rattachés à une église paroissiale de Rome.

Carmel

Monastère dans lequel vivent des religieux "les carmes", des religieuses "les carmélites". Parmi les grandes figures du Carmel, on note : Saint Jean de la Croix, Sainte Thérèse d 'Avila, Sainte Thérèse de Lisieux.

Cartusiens

du mot Cartusia, nom primitif de la Chartreuse
Désigne ce qui se rapporte à l'Ordre des Chartreux. Les Chartreux ont gardé des traditions liturgiques qui remontent au XII° siècle. Le rite cartusien est dépouillé et d'une grande pureté.

Casuel

Offrandes faites à l'occasion des baptêmes, mariages et sépultures. C'est avec le denier de l'Église, les quêtes et les offrandes de messes l'une des ressources d'un diocèse.

Casuiste

Théologien spécialiste de la casuistique.

Casuistique

du latin casus qui signifie : un événement fortuit, imprévu
Partie de la théologie morale qui étudie et s’applique à résoudre les cas de conscience

Catéchèse

Enseignement des principes de la foi. Elle repose sur le contenu de l'Ecriture, l'enseignement du Christ et la tradition ecclésiale. Elle est indissociable de la célébration liturgique.

Catéchisme de l’Eglise catholique

Un synode des évêques convoqué par le pape Jean Paul II pour réfléchir sur les conséquences du Concile demanda que soit rédigé un catéchisme de toute la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, qui serait comme un texte de référence pour les catéchismes qui sont composés dans les divers pays. (Voir compendium)

Catéchiste

En langage habituel, personne qui éduque et instruit les enfants à la connaissance de la Révélation et de la Foi chrétienne.

Catéchumène

Adulte demandant le baptême.

Catéchuménat

Situation des jeunes et des adultes qui se préparent au baptême. Temps et organisation de cette préparation appelée "Initiation chrétienne".

Cathèdre

 

du latin cathedra : chaise, siège
Siège de l’évêque dans sa cathédrale d’où il préside les cérémonies. C’est le signe de son autorité épiscopale.

Cathédrale

C'est l'église principale d'un diocèse où se trouve le siège de l'évêque du lieu, symbole de son autorité et de sa mission apostolique.

Catholicisme

du grec katholikos : qui signifie totalité et universalité
Ensemble des fidèles, des institutions, des dogmes de l’Eglise catholique romaine. Les chrétiens catholiques reconnaissent l’autorité spirituelle et juridictionnelle du pape, évêque de Rome, et successeur de Saint Pierre.

Catholique

du grec katholicos : ouvert à tous, universel
Aujourd'hui, les catholiques se distinguent des orthodoxes, protestants et anglicans par leur attachement à la succession apostolique (évêques, successeurs des apôtres et unis au pape) et par d'autres points doctrinaux concernant l'Eglise et certains aspects de la foi comme les sacrements ou la place de la Vierge Marie.

Cène

du latin, cena : repas du soir
Dernier repas de Jésus Christ avec ses apôtres la veille de sa mort, au cours duquel il institua l'Eucharistie.

Célébration

Action de ceux qui se sont rassemblés pour une occasion festive. Dans le langage liturgique, la célébration désigne une action liturgique, notamment la messe (célébration eucharistique).

Célibat consacré

Le Seigneur appelle certains à renoncer au mariage, en raison du don total de leur vie à Dieu aimé plus que tout. Tel est le sens du célibat consacré de laïcs, des religieuses et des religieux, et que l'Église latine demande aux prêtres. Par ce célibat consacré, ils annoncent le Royaume à venir.

Cénacle

Salle où Jésus Christ s'est réuni avec ses disciples quand il a célébré la dernière Cène (Eucharistie).

CECEF

Le Conseil d'Eglises chrétiennes en France (CECEF) fondé en décembre 1987 est un organe de concertation entre les Églises orthodoxes, protestantes, catholique et arménienne apostolique ; la Communion anglicane y dispose d'un observateur permanent.

Cendres

Symbole de pénitence dans le rite de l'imposition des cendres, le mercredi des cendres (premier mercredi du carême). Il nous rappelle notre condition humaine : sur cette terre nous ne sommes que de passage et il exprime que nous sommes pécheurs, appelés à nous convertir. En traçant une croix sur le front du chrétien, le prêtre dit : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle." (Marc 1, 15). Les cendres que l'on utilise pour la célébration sont faites en brûlant les rameaux bénis au dimanche des rameaux de l'année précédente. Le feu qui brûle le rameau évoque le feu de l'amour qui doit réduire en cendre tout ce qui est péché.

Chaire

Tribune élevée d'où parle le prédicateur. Elle est souvent surmontée d'un abat-voix qui rabat le son vers l'auditoire. La chaire a remplacé l'ambon qui était dans le choeur. Actuellement on est revenu à l'ambon.

Chancelier diocésain

Chrétien chargé de l'établissement et de la conservation des archives et de tous les actes du diocèse, entre autres les actes de catholicité (baptême, confirmation, mariage).

Chandeleur

Nom populaire de la fête religieuse chrétienne célébrée le 2 février qui commémore la Présentation de Jésus au Temple de Jérusalem et la purification de la Vierge Marie. La tradition juive voulait que le premier garçon né dans une famille soit présenté au Temple de Jérusalem, quarante jours après sa naissance et consacré à Dieu.(Luc 2; 22-23). Le vieillard Siméon prend l’Enfant dans ses bras et l’annonce comme «Lumière pour éclairer les nations» (Luc 2,29-32). D’où la traditionnelle utilisation de la lumière des cierges pour cette fête.
En Orient la Présentation de Jésus au Temple est considérée comme une fête de Notre Seigneur. Les Orthodoxes nomment cette fête la « Sainte Rencontre ».

Chanoine

Titre donné initialement à des religieux. Les chanoines réguliers vivent généralement selon la règle de Saint Augustin. Les chanoines séculiers sont des clercs diocésains, membres d'un chapitre cathédral ou collégial, ou de certaines basiliques dont la fonction essentielle est de réciter l'office divin. Chanoine honoraire est un titre honorifique donné à certains ecclésiastiques.

Chape

Vêtement liturgique ample et sans manche porté par le prêtre lors de certaines célébrations solennelles (vêpres, bénédiction du Saint Sacrement, absoute), en dehors de la messe.

Chapelain

Sont appelés chapelains tous les prêtres chargés de façon stable d'assurer le service religieux dans une église non paroissiale (communauté religieuse) et ceux chargés d'un sanctuaire (Lourdes).

Chapelet

Le mot chapelet désigne à la fois une prière, bien connue des chrétiens d'Occident, et l'objet de piété utilisé pour guider cette prière. De ses origines, le chapelet a gardé son caractère de prière vocale et répétitive, mais c'est aussi une prière méditative. À chaque dizaine est associé un "mystère", c'est à dire l'évocation d'un moment de la vie du Christ ou de la Vierge Marie. "Le rosaire se situe dans la meilleure et dans la plus pure tradition de la contemplation chrétienne" (Jean-Paul II).

Chapelles rayonnantes

Petites chapelles qui entourent le choeur.

Chapiteaux

Tête d'une colonne couronnant le fût. Elle est habituellement sculptée.

Charismatique

Le terme "charismatique" a été choisi particulièrement par un certain nombre de groupes chrétiens. Ces mouvements et communautés charismatiques catholiques, dont l'émergence date des années 1970, sont fondés sur l'oeuvre et les dons de l'Esprit Saint, ils insistent sur la prière, le partage des biens et l'évangélisation.

Charisme

de la racine greque charisma : grâce
Un charisme est un don particulier de l'Esprit Saint donné pour le bien commun (1 Cor 12,7). Les charismes concernent aussi bien l'Eglise dans son ensemble, que chaque fidèle en particulier. Toute l'Eglise est donc charismatique par nature.

Charisme et spiritualité

(du grec charisma, don gratuit, de charis, grâce).
Don accordé par Dieu à un individu ou a un groupe de croyants pour l’édification de la communauté et non pour leur propre sanctification. Dans la vie religieuse, le charisme indissociable d’une spiritualité est à la fois un don, une intuition apostolique et une manière particulière de vivre ensemble. Chaque famille religieuse a un charisme reçu de son fondateur, qui lui est propre; c’est son identité.
Ça veut dire quoi ? Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations.

Charité

Dans le christianisme, vertu théologale qui consiste dans l'amour de Dieu et du prochain.

Chasteté

C'est une manière de vivre sa sexualité, dans le mariage comme dans le célibat. Elle consiste à accepter sa propre sexualité pour en faire un chemin de rencontre de l'autre accueilli dans sa richesse et sa différence et reçu comme un don, sans le posséder ni l'asservir. Tous les baptisés sont appelés à cette qualité d'amour chaste quelle que soit leur condition de vie.

Chasuble

Sorte de manteau ample, sans manches. Portée par le prêtre pour la célébration de la messe, sa couleur dépend du temps liturgique ou des circonstances de la célébration.

Chasublier

Meuble de sacristie à larges et profonds tiroirs servant à ranger les chasubles.

Chêne de Moré ou de Membré

Lieu ou Abraham a rencontré Dieu. La Bible nous dit : « Abraham traversa le pays jusqu'au chêne de Moré. Le seigneur apparut à Abraham et dit : C'est ta descendance que je donnerai à ce pays...». Le chêne tient une importance particulière dans la Genèse. Il est l'arbre clé entre Yahvé et Abraham.

Chemin de Croix

Chemin que Jésus a parcouru durant les heures qui ont précédé sa mort. Dans chaque église on retrouve sur les murs une série de quatorze tableaux, appelée "chemin de croix", relatant les derniers moments de la vie de Jésus. Chaque année pendant la Semaine Sainte, les chrétiens, à travers le monde, rappellent et revivent l'évènement de la mort et de la résurrection de Jésus.

Chevet

Extrémité de l'église derrière l'autel, au fond du choeur. On admire le chevet de l'extérieur.

Choeur

du latin chorus, chœur.
Dans une église le chœur est le lieu où se trouve l’autel et où se déroulent les liturgies. Le mot chœur désigne aussi un groupe de chanteurs qui exécutent une œuvre musicale, chants liturgiques, polyphonies de chants profanes.

Chrétien engagé

Chrétien qui participe au nom de sa foi à l’action multiforme de la politique et de la vie sociale et culturelle ainsi qu’à tout ce qui a pour but de promouvoir le bien commun. Il s’implique, avec d’autres citoyens, dans la remise en cause des structures et systèmes idéologiques et des pratiques qui génèrent l’injustice. Il participe à l’action pour le respect des droits de l’homme, et témoigne des valeurs morales et évangéliques dont la référence fondamentale est la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu.

Chrétiens

Être chrétien, c'est par le baptême et les sacrements, appartenir à l'Église du Christ en vivant selon l'évangile. C'est prendre le Christ pour modèle, accepter son message, être animé du même Esprit. Le Christ invite le croyant à vivre cette dimension de la foi à chaque instant de la vie. C'est à Antioche que pour la première fois, les disciples du Christ sont appelés chrétiens (Actes 11,26).

Chrismal

Du grec «khrisma» qui veut dire «huile» ou «onction».
C’est au cours de la Messe Chrismale dans les premiers jours de la Semaine Sainte que l’évêque consacre l’huile appelée Saint Chrême.

Chrisme

du grec khrismon
Monogramme du Christ formé des deux premières lettres grecques de son nom.

Christ

du grec Christos
Traduction du mot hébreu Mashiah (en français "Messie") qui signifie "celui qui a été oint". Le mot "Christ" a été progressivement joint à celui de Jésus pour traduire sa nature de Messie et de Fils de Dieu.

Christ en Majesté

Icône du Christ en gloire. Elle se distingue du «Pantocrator» par une représentation du corps complet du Christ, debout ou assis sur un trône au centre d’une mandorle. C’est la représentation, privilégiée par l’occident médiéval, qui figure particulièrement sur les tympans des églises romanes et gothiques.

Christ Pantocrator

du grec pan, «tout» et kratos «puissance»
Se dit du Christ Souverain Maître de tout. Le Christ «Pantocrator» est une représentation privilégiée de l’art byzantin; le Christ est représenté généralement assis sur un trône de gloire, tenant le Livre des Saintes Ecritures dans la main gauche et de la main droite esquissant un geste de bénédiction.

Christianisme

Ensemble des confessions fondées sur la personne et l’enseignement évangélique de Jésus-Christ. Le christianisme regroupe les traditions catholiques, protestantes et orthodoxes. La foi trinitaire en assure les fondements en Jésus de Nazareth, le Fils de Dieu c'est-à-dire Dieu lui-même.

Ciboire

Vase sacré, en général fermé d'un couvercle, où l'on conserve les hosties consacrées pour la communion des fidèles.

Cierge pascal

Grand cierge allumé solennellement et béni durant la nuit de Pâques. Il signifie la présence vivante du Christ dans l'Église. Placé dans le choeur jusqu'à la Pentecôte, il servira ensuite pour les baptêmes et pour les funérailles célébrés dans l'année.

Cierges, Lampes, Bougies

Ils traduisent la lumière de Dieu qui éclaire l'humanité et sont, en ce sens, symbole de la vérité révélée. Cette lumière rassemble autour d'elle et rassure. Elle est signe de fête et de joie. La flamme suggère la prière qui monte vers Dieu. Déjà l'Ancien Testament rappelle que, dans le Temple de Jérusalem, considéré comme lieu de la présence de Dieu, se trouvait un candélabre à sept branches où des lampes à huile brûlaient perpétuellement. Une tradition de l'Avent utilise la symbolique des bougies au long des quatre dimanches.

Circumincession

Terme théologique.
Existence des personnes de la sainte Trinité les unes dans les autres. Compénétration mutuelle fondée sur l’unité d’essence, en parlant de la Sainte Trinité.

Clef pendante

Clef de voûte qui descend avec un pendentif sculpté.

Clerc

Selon le droit canon, sont appelés clercs les fidèles ayant reçu l'ordination de diacre ou de prêtre.

Clergé

Le clergé est l'ensemble du corps social et religieux constitué par les ministres ordonnés et institués que l'on appelle les clercs, les fidèles étant désignés par le terme de laïcs (du grec laos, le peuple).

Clergé régulier

Le clergé régulier comprend ceux qui ont prononcé des voeux et vivent en communauté selon une règle (moines et religieux).

Clergé séculier

Le clergé séculier comprend les clercs et les prêtres au service de l'Église dans le cadre de l'Église diocésaine (évêques, prêtres, diacres).

Codex

mot latin qui vient de code
Livre composé de feuillets, de parchemin ou de papier reliés entre eux. Vers le IIème siècle, le Codex remplace le rouleau de parchemin. Certains manuscrits de la Bible sont écrits sur des rouleaux, ou sous forme de Codex. Ce mot est quelquefois employé pour désigner un texte de référence

Colère de Dieu

La notion de «colère» paradoxalement appliquée à Dieu, veut souligner le fait que son amour refuse ce qui fait obstacle à la vie ou la détruit. Dans la Bible Dieu se présente comme un Dieu qui nous aime plus que tout et en même temps qui refuse le mal que nous faisons, mais il ne nous rejette pas pour autant. Son amour infini est la substance même de Dieu incarnée en Jésus-Christ. Loin de contredire l’amour, la «colère de Dieu» est à sa manière une expression de cet amour. Elle représente les deux faces d’une seule et même réalité.

Collège des cardinaux

Depuis le XIIe siècle, l'ensemble des cardinaux constitue le Sacré-Collège. À la mort d'un pape, il doit se réunir en conclave pour élire un nouveau pape. Seuls les cardinaux âgés de moins de 80 ans sont convoqués et électeurs (depuis le 21 novembre 1970). Le Collège des cardinaux électeurs (d'un futur pape) ne peut pas excéder le chiffre de 120 (depuis le 5 novembre 1973).

Collégiale

Qui a rapport à un collège (de chanoines). Eglise qui, sans être cathédrale, possède un chapitre de chanoines.

Collecte

du latin colligere, rassembler
Première des trois oraisons de la messe. Le prêtre invite les fidèles à prier, en silence, pendant quelques instants, pour exprimer intérieurement leurs intentions. Cette oraison est appelée collecte parce qu’elle se dit au nom de tous les fidèles réunis et de la communauté chrétienne. L’assemblée répond par l’«Amen» qui est l’acte de consentement du peuple à l’œuvre de Dieu et d’adhésion aux prières du célébrant.

Colonnade

Rangée ornementale de colonnes sur une façade ou autour d'un édifice.

Comité épiscopal

Groupe d'évêques mandaté de façon stable par la Conférence épiscopale pour suivre un problème important qui n'est pas pris en charge par une commission.

Commandements

Les commandements, sous leurs différentes formes, sont une recommandation forte et insistante de Dieu. C'est un appel à l'amour et à la liberté qui structure la relation des hommes à Dieu et aux autres. Dans la foi chrétienne, ils s'articulent tous autour de l'unique et même commandement de l'amour de Dieu et du prochain.
Découvrez les 10 commandements.

Commendataire (Abbé)

Personne jouissant d'un bénéfice ecclésiastique sans la charge religieuse, ni l'activité monastique.

Commende

A l'époque pré-féodale, collation d'un bénéfice et administration (temporaire à l'origine) d'un bien ecclésiastique régulier (Abbé) par un séculier ou un laïc, sans obligation de résidence, ou sans obligation à la vie monastique. Cette pratique fut l'une des causes principales de relâchement de la vie monastique.

Commission épiscopale

Organisme qui permet à la Conférence épiscopale d'exercer collectivement sa responsabilité pastorale dans un domaine déterminé. Le président de chaque commission est élu par la conférence épiscopale.

Commission doctrinale

Groupe d'évêques qui réfléchit à des questions théologiques ou éthiques.

Communauté nouvelle

Association de fidèles qui se sont constitués autour d’un message fondateur spécifique et dont le but est la redécouverte, dans une perspective charismatique, du rôle de l’Esprit Saint dans de nouvelles formes d’évangélisation.

Communauté religieuse

Lieu de vie des religieux (ses). Les membres d'une communauté sont réunis au nom de Jésus-Christ, ils ne se choisissent pas. Ils vivent ensemble selon un rythme structuré par la prière et les différents services communs. Leur participation à la mission de l'Église se réalise selon le charisme propre à chaque communauté, en lien avec les églises locales. La dimension communautaire est importante, car elle témoigne de l'appartenance à une véritable famille religieuse.

Communion

Union des personnes qui professent une même foi (notamment chrétienne). La communion désigne la réception du Corps et du Sang du Christ conformément à sa demande "Prenez et mangez". Ainsi s'établit une union intime des fidèles.

Communion des Saints

Dogme chrétien selon lequel tous les membres de l'Eglise visible et invisible sont en union profonde.

Communion spirituelle

Communion au Christ présent dans l’Eucharistie, non pas en le recevant sacramentellement, mais par le seul désir procédant d’une foi animée par la charité. La valeur de la communion spirituelle repose sur la foi en la présence du Christ dans l’eucharistie comme source de vie, d’amour et d’unité. Elle est un moyen privilégié de s’unir au Christ pour ceux qui ne peuvent pas communier corporellement: personnes âgées, malades, divorcés remariés.

Compassion

Sentiment par lequel on est porté à percevoir ou ressentir la souffrance des autres et qui nous y fait participer de cœur. Jésus était ému de compassion et guérissait les malades.

Compendium

mot latin qui signifie : abrégé, condensé
Le Compendium du Catéchisme de l’Eglise catholique présenté par le Pape Benoît XVI en juin 2005, est un condensé de la doctrine de la foi catholique. Sa formulation plus synthétique en facilite la compréhension et l’utilisation. Il existe plusieurs types de compendium sur différents grands secteurs de l’enseignement de l’Eglise.

Complies

du mot latin : achèvement
C'est la dernière heure de l'office divin, destinée à précéder immédiatement le repos de la nuit.

Concélébration

Célébration d'une messe par plusieurs prêtres et sous la présidence de l'un d'entre eux. Dans les premiers siècles, les prêtres participaient à l'action eucharistique autour de l'évêque et sous sa présidence. La concélébration a été rétablie par le concile Vatican II selon des modalités nouvelles, plusieurs prêtres pouvant concélébrer sans la présence de l'évêque.

Concile

Convocation, réunion, assemblée
Dans l'Église romaine, il désigne la réunion de l'ensemble des évêques unis à Rome et régulièrement convoqués. Un concile peut être "oecuménique", c'est-à-dire universel quand il réunit la totalité des évêques (c'était le cas des conciles d'avant le schisme d'Orient), "général " quand il réunit l'ensemble des évêques catholiques du monde (c'est le cas du concile Vatican II bien qu'on ait pris l'habitude de l'appeler "oecuménique"), national ou provincial.

Conclave

C'est à la fois l'enceinte où s'assemblent les cardinaux pour l'élection du nouveau pape, c'est aussi l'assemblée des cardinaux réunie pour cette élection. Cette réunion se tient à huis clos, dans la chapelle Sixtine pour les délibérations et les votes.

Conférence des évêques de France

 

Réunion de l'ensemble des évêques de France qui "a pour raison d'être, dans le respect de l'autorité de chaque évêque au service de son Église particulière, de permettre à tous les évêques de France d'exercer conjointement leur charge pastorale et de promouvoir davantage le bien que l'Église offre aux hommes" (art. 2 des Statuts de la Conférence). Les évêques qui exercent leur charge pastorale en France métropolitaine et dans des départements d'outremer sont membres de droit de la Conférence.

 

Confesseur

Le titre de «confesseur» s’applique au prêtre qui administre le sacrement de pénitence et de réconciliation. Autrefois ce titre était donné au chrétien ayant «confessé» c'est-à-dire proclamé sa foi, même au péril de sa vie, c’est un «confesseur de la foi». Il se distingue du martyr qui lui, est mis à mort à cause de sa foi. Beaucoup de «confesseurs de la foi» figurent dans le sanctoral de la liturgie.

Confession

- nom traditionnel du sacrement de pénitence et de réconciliation; le pénitent "confesse" ses péchés au prêtre, représentant de Dieu, pour recevoir l'absolution.
- confession de foi : action de déclarer sa foi publiquement. Certaines confessions de foi sont devenues des formules officielles dans lesquelles des Églises se reconnaissent. Exemple : la confession d'Augsbourg
- on désigne aussi par "confession" les différentes Églises chrétiennes. Exemple : on peut être de confession catholique, luthérienne, calviniste, etc.

Confessionnal

Lieu ou meuble où le prêtre entend, à la lumière de la Parole de Dieu, la confession du pénitent et lui donne l'absolution. On tend aujourd'hui, en beaucoup d'endroits, à choisir un lieu plus propice au dialogue entre le prêtre et le pénitent pour la célébration de ce sacrement.

Confiance

Espérance ferme en une personne. Elle est le résultat d’un contrat de fait qui repose sur la parole donnée. La confiance en Dieu suppose l’adhésion à sa Parole, c’est un véritable chemin de croissance car elle implique un travail d’abandon à son Amour.

Confirmation

Sacrement étroitement lié au baptême et signifiant le don de l'Esprit Saint. Avec le baptême et l'Eucharistie, il traduit l'appartenance plénière au Peuple de Dieu.

Confiteor

Mot latin qui signifie «je reconnais, j’avoue, je confesse».
C’est le premier mot de la prière de pénitence que font les catholiques au début de la messe et dans d’autres circonstances. La version française est connue sous le titre «Je confesse à Dieu». Par cette prière, le chrétien se reconnaît, devant Dieu, pécheur vis-à-vis de Lui et vis-à-vis des hommes; il sollicite son pardon.

Confréries

Associations de fidèles érigées canoniquement par décret de l’Ordinaire, dans un but de charité ou de piété. Ce terme est utilisé pour désigner aussi une association de personnes faisant partie d’une même corporation, d’un même métier.

Congrégation

La congrégation est un ensemble structuré de prêtres, de religieux, de religieuses regroupé et organisé autour d'un projet fondateur spirituel et pastoral.

Connaître

Dans la Bible ce mot à un double sens, il signifie à la fois découvrir et épouser. Connaître quelqu’un c’est entrer en relation personnelle avec lui, cette relation pouvant prendre bien des formes et comporter bien des degrés. Ce peut être une union intellectuelle, affective ou charnelle incluant une certaine intimité. Dans le domaine religieux, ce terme exprime, avec de multiples nuances, les rapports entre Dieu et ses créatures.

Connaissance naturelle de Dieu

L’Eglise nous enseigne que Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être connu avec certitude par la lumière naturelle de la raison humaine à partir des choses créées. L’homme a cette capacité parce qu’il est créé à l’image de Dieu, (Gn 1, 27), mais cette connaissance «naturelle» et non «révélée» a besoin, pour approfondir, d’être éclairée par la Révélation.
(Catéchisme de l’Eglise catholique n° 287)

Conopée

Tenture recouvrant le tabernacle contenant le Saint Sacrement. Il est blanc, en drap d’or ou d’argent ou bien encore de la couleur du temps liturgique, à l’exception du noir qui est remplacé par le violet. Il rappelle symboliquement la tente de l’Exode qui abritait l’arche d’Alliance, symbole de la présence de Dieu (Ex 33/7) et signifie la demeure de Dieu parmi les hommes (Apo 21/3).

Consacrer

Rendre sacré

Consécration

Etymologiquement: action de consacrer une personne, un objet, ou un bien, en les vouant au service de Dieu.
Dans la liturgie de la messe, ce mot désigne la prière du prêtre redisant les paroles du Christ à la Cène sur le pain et le vin, qui deviennent alors, par l'action de l'Esprit Saint, le corps et le sang du Christ.

Conscience

Processus cérébral, capacité de se percevoir, de s’identifier, de penser et de se comporter de manière adaptée. La conscience provoque une remise en question qui nous amène à dépasser nos perceptions actuelles, à comprendre et à nous ouvrir à une perspective plus vaste. La conscience psychologique révèle ce qui est, la conscience morale est la faculté de confronter sa conduite avec une règle morale ou de porter un jugement de valeur sur cette conduite. L’une et l’autre sont indissociables.

Conseil

Groupe de personnes - prêtres ou laïcs - chargé d'assister et de conseiller dans le cadre de sa mission un responsable de l'Église : évêque, curé...

Conseil économique

Composé d'au moins trois fidèles compétents (clercs ou laïcs) Etablit le budget du diocèse, en approuve les comptes, en contrôle les finances.

Conseil oecuménique des ?glises (COE)

Association constituée par la plupart des Églises chrétiennes (réformées, orthodoxes, évangéliques). L'Église catholique romaine n'en fait pas partie, mais elle y collabore à titre d'observateur. Elle participe à part entière au groupe "Foi et Constitution". Le siège central du COE se trouve à Genève.

Conseil paroissial pour les affaires économiques

Le conseil est le complément de l'Équipe pastorale paroissiale avec laquelle il travaille en étroite collaboration. Outre les budgets et comptes, il établit et contrôle l'usage qui est fait des ressources de la paroisse dans une perspective tout autant matérielle que spirituelle.

Conseil pastoral

Réunit le clergé paroissial et les représentants des laïcs, il est présidé par le curé, examine les besoins de l'évangélisation sur le territoire de la paroisse, et les moyens d'y répondre.

Conseil permanent

 

C'est l'organisme qui reçoit délégation de l'Assemblée plénière et devant laquelle il est responsable pour
veiller à l'exécution des décisions prises par l'Assemblée 
assurer la continuité de l'action pastorale d'une Assemblée à l'autre
provoquer la confrontation des commissions et comités et assurer la coordination de leur travail
régler les questions urgentes qui n'exigent pas une décision de l'Assemblée
préparer les sessions de l'Assemblée.
Il se réunit une fois par mois, de septembre à juin, et il convoque une fois par trimestre les présidents des commissions des évêques de France, ainsi qu'éventuellement les présidents des comités.

 

Conseil presbytéral

Le conseil représentant l'ensemble des prêtres d'un diocèse auprès de l'Évêque.

Conseils évangéliques

Invitation à se rapprocher de ce que Jésus à lui-même vécu : amour, proximité des pauvres, justice, réconciliation, don total et obéissance au Père. Tout baptisé est appelé à vivre les conseils évangéliques puisque l’Evangile s’adresse à chacun de nous. Les religieux et les consacrés s’engagent par vœux à les vivre dans une vie totalement donnée à Dieu en communion avec le Christ.

Consistoire des cardinaux

C'est la réunion des cardinaux à la demande du pape lors de la nomination des nouveaux cardinaux ou pour se pencher sur une question particulière. En consistoire ordinaire, le pape approuve les décrets concernant la cause des saints.

Consistoire israélite

C'est une assemblée de ministres du culte et de laïques élus pour diriger les affaires d'une communauté religieuse.

Constitution Apostolique

Document solennel du pape, légiférant sur des questions de dogme, de discipline générale ou de structure de l'Eglise.

Consubstantiation

Doctrine luthérienne selon laquelle la présence réelle du corps et du sang du Christ coexistent dans et avec le pain et le vin, qui gardent leur substance. La présence réelle existe mais disparaît à la fin de la célébration eucharistique. Doctrine en opposition avec la doctrine de l’Eglise catholique qui parle de Transsubstantiation.

Continence

du latin continere : contenir, retenir
Disposition vertueuse de celui qui maîtrise, contient ses désirs sensuels et sexuels. Cette abstention peut être soit provisoire, par exemple dans le cas d'un couple qui fait ce choix pour des raisons spirituelles, ou bien au contraire un choix permanent, par exemple dans la perspective d'un célibat consacré.

Contrition

du latin contritus : broyé
Ce terme théologique ancien désigne habituellement le regret du péché lui-même. Il ne s'agit pas d'un simple regret ou d'un simple remord mais du repentir, d'une conversion.

Conversion

du latin, convertere : tourner, changer
C'est ouvrir son coeur et son intelligence à Dieu et avec sa grâce, réaliser de véritables changements dans notre existence en se détournant du péché et en étant de plus en plus fidèle à l'Évangile. La conversion est indispensable à la foi. Elle permet de recevoir le Christ, source de la vie éternelle.

Corporal

du latin corpus : corps dans le sens du Corps du Christ
Linge consacré, rectangulaire, que le prêtre étend sur l'autel au début de la messe pour y placer la patène et le calice.

Corps du Christ

L’expression 'Corps du Christ' signifie que le Christ est présent dans l’Eglise sous les espèces sacramentelles du pain et du vin, son Corps et son Sang. Il est également présent par la diversité et la communion des baptisés. La Parole de Dieu nous dit clairement que chaque chrétien, né du baptême, est un membre du Corps du Christ qui est l'Eglise. L’image du corps, utilisée par saint Paul, exprime une réalité : celle de notre union au Christ, tête de l’Eglise, et l’union de ses membres dans la diversité. (1 Cor. 12,12).

Corps glorieux

Expression caractérisant le corps de Jésus après sa résurrection. Ce terme théologique signifie également l’état où seront les corps des bienheureux après la résurrection. Dans le Credo nous disons «je crois à la résurrection de la chair». L’apôtre Paul dit : «Le Christ transfigurera notre corps pour le rendre semblable à son corps de gloire». (Ph 3,21)

Couleurs liturgiques

La couleur utilisée dans les offices religieux dépend du temps liturgique et des fêtes particulières célébrées. Au XVI° siècle, avec le Concile de Trente il est admis cinq couleurs, déjà utilisées depuis longtemps : le blanc, le rouge, le vert, le violet, le noir. Ces couleurs sont signifiantes car elles expriment la fête, la passion, l'espérance, la pénitence, le deuil. C'est au XIX° siècle que ces couleurs liturgiques ont été définitivement codifiées. Il y a également une tradition de couleur rose pour certains dimanches de l’Avent et du Carême et de couleur bleue pour les fêtes mariales.

Couvent

du latin conventus : assemblée, communauté
Maison d'une communauté religieuse d'hommes ou de femmes. Ce nom se distingue de monastère qui désigne le lieu où se rassemblent les moines et les moniales.

Crainte de Dieu

Est une composante de la foi. Cette crainte est faite de respect et de soumission, de confiance en sa sagesse, en sa puissance et en son amour. Elle nous rend réceptif à l’action de l’Esprit Saint. La crainte de Dieu n’est pas synonyme de terreur, mais de profond respect envers Lui. Elle suppose la relation à Dieu Elle est un des sept dons du Saint Esprit. (Is. 11,2)

Crèche

mangeoire, en latin "cripia" d'où est issu le mot crèche
Le mot désigne une mangeoire d'animaux. D'après l'évangile de Luc (2,7) c'est une "crèche" qui a servi de berceau à l'enfant Jésus, dans une grotte aménagée en étable comme il en existait beaucoup en Palestine à cette époque. Dès le IIIe siècle, les chrétiens vénèrent une crèche dans une grotte de Bethléem, supposée être le véritable lieu de la Nativité.

Credo

du latin : je crois
C'est le premier mot des symboles de Foi dits des Apôtres et de Nicée Constantinople. Egalement appelé profession de foi, le Credo est proclamé à la messe après la lecture de l'Évangile, en forme d'adhésion à la Parole de Dieu. Il est également récité au baptême comme manifestation de la foi au Christ.

Croire

du latin credere : avoir foi
C’est avoir confiance en quelqu’un, tenir pour vrai ce qui est dit. Le mot latin « credo » signifie « Je crois » il est utilisé pour désigner la profession de foi chrétienne. « Je crois en Dieu, je me fie à sa Parole, je mets ma foi en Lui ».

Croix

Instrument de supplice sur lequel on attachait ou clouait les condamnés à mort. Pour les chrétiens, la croix, en raison de la condamnation et de la mort de Jésus est symbole du mystère pascal et signe de salut pour l’humanité. Elle révèle l’amour infini de Dieu dans le don salvifique du Christ mort et ressuscité. Elle nous rappelle notre baptême par lequel nous devenons enfants de Dieu.

Crosse

Bâton pastoral de l'évêque, de l'Abbé ou l'Abbesse d'un monastère et dont l'extrémité supérieure est souvent recourbée.

Crypte

Chapelle souterraine, généralement placée sous le chœur d’une église. Son origine est liée au culte des martyrs, elle servait à cacher, aux yeux des profanes, les tombeaux des martyrs.

Culte Marial

Dévotion très ancienne à la Vierge. Il est à l'origine des innombrables sanctuaires élevés en l'honneur de Marie à travers le monde, des nombreuses fêtes qui la célèbrent. Une authentique spiritualité mariale aux multiples formes s'est développée, des expressions les plus simples (foi populaire) aux recherches des plus approfondies (les mystiques et théologiques).

Curé

 

Prêtre catholique placé à la tête d'une paroisse.

 

Curé in solidum

mot latin.qui signifie, solidairement.
Cette expression consacrée en droit canonique signifie que la charge pastorale d’une ou de plusieurs paroisses peut être confiée à plusieurs prêtres. Chacun d’eux a plein pouvoir d’ordre et de juridiction. Dans une équipe «in solidum» chaque prêtre exerce sa charge indépendamment de l’ensemble alors que dans la «collégialité» la délégation et la juridiction sont données à chacun comme membre d’un tout.

Curé modérateur

Une tendance relativement récente est de confier les paroisses importantes ou un ensemble de paroisses à une équipe de prêtres collégialement responsables. Le "modérateur" coordonne l'action conjointe des curés. Il répond devant l'évêque de l'exercice de la charge pastorale des paroisses confiées et représente la paroisse dans les affaires juridiques. C'est autour du modérateur que se constitue le Conseil Paroissial pour les affaires économiques.

Cure

Habitation du curé dans une paroisse.

Curie romaine

Ensemble d'organismes (congrégations, conseils et offices divers) appelés dicastères et chargée d'assister le pape dans le gouvernement de l'Église. La Curie a été réorganisée par Paul VI après Vatican II pour mieux répondre aux besoins de l'Eglise universelle. La présence de collaborateurs choisis dans le monde entier facilite une meilleure compréhension des questions qui se posent.

Custode

du latin custodia : garde
Petite boite en métal doré dans laquelle on dépose une ou plusieurs hosties consacrées pour porter aux malades.

Custodie

du latin custodia: «garde».
Subdivision d’une province dans certains ordres religieux, notamment chez les Ordres mendiants (Capucins, Franciscains). La custodie de la Terre Sainte est la plus importante d’un point de vue historique et symbolique, les Franciscains assurant la garde des lieux Saints où Jésus a vécu.

ACCES RAPIDE :

PIED DE PAGE :