EN-TETE et NAVIGATION :

CONTENU :

Dimanche 30 avril 2017 - Accueil > Lexique

Lexique

Gable

Mur ornemental triangulaire qui couronne une façade ou un portail (art gothique).

Gallicanisme

 

Doctrine politico religieuse répandue en France entre le XVe et le XIXe siècle. Le Gallicanisme affirme la spécificité de l’Eglise de France et tend à réduire le pouvoir du pape aux seules questions spirituelles. Il soumet l’Eglise nationale aux lois de l’Etat pour tout ce qui concerne sa vie externe.

 

Gants liturgiques

L'origine de ces gants semble remonter au VIe siècle. Seuls les cardinaux, les évêques et les abbés, portaient des gants. Les ministres ont toujours eu les mains nues.

Géhenne

Le mot est la transcription de l'hébreu Ge-Hinnon (Val de Hinnon) vallée située au sud de Jérusalem, où l'on avait pratiqué des sacrifices d'enfants en l'honneur du dieu Moloch. Le feu de ces sacrifices était resté le symbole du châtiment de ceux qui refusent le salut de Dieu, et la Géhenne, dans le Nouveau Testament, est synonyme de lieu de malédiction. La symbolique de la Géhenne est souvent liée à celle de l'enfer.

Genèse

 

du grec : genesis, commencement
Premier livre du Pentateuque, raconte comme son nom l'indique, les origines du monde et le début de l'action de Dieu parmi les hommes.

 

Gisant

Effigie funéraire couchée par opposition à orant qui désigne une figure tombale à genoux.

Glas

Tintement d’une cloche d’église pour annoncer la mort ou les obsèques d’un fidèle. C’est un son régulier au tempo très lent.

Gloire

Attribut du Dieu vivant et créateur.
Le mot hébreu kâbôd veut dire l'importance, le poids, l'influence de quelqu'un dont la puissance agit effectivement dans tout le vaste domaine où il règne. C'est le rayonnement d'une force divine ou royale qui s'impose objectivement et se traduit en actes. Dans le Nouveau Testament le mot gloire signifie souvent la présence invisible mais dynamique de Jésus après Pâques. Les croyants sont appelés à partager cette gloire.

Gnose

du grec gnosis, connaissance
Doctrine religieuse ésotérique qui propose à ses initiés d’accéder au salut par la connaissance des réalités divines. Dans le christianisme, et particulièrement pour l’apôtre Paul, le salut est donné par le Christ en qui sont cachés tous les trésors de la Sagesse et de la connaissance. (Col 2 ; 1-5).

Graduel

Texte bref lu ou chanté à la messe en réponse à la première lecture. Le graduel est situé entre l'Epître et l'Evangile. Aujourd'hui, il est remplacé par un psaume.

Grand pénitencier

Prélat traitant les cas de conscience particulièrement difficiles pour lesquels le Pape est sollicité.

Grâce

Désigne la bienveillance absolument gratuite que, de toute éternité, Dieu témoigne à l'homme en l'appelant à partager sa propre vie. C'est l'intimité avec le Dieu de Jésus Christ donnée par le baptême et renouvelée par les sacrements. C'est par grâce que Dieu nous sauve.

Grémial

Linge en lin blanc placé sur les genoux de l'évêque pendant certaines cérémonies, comme celle de l'onction des mains des nouveaux prêtres.

Groupements de Vie Evangélique (GVE)

Chrétiens qui essayent de vivre l’Evangile dans la vie de tous les jours, en se référant à un fondateur. (http://gve.cef.fr/)

Groupements paroissiaux

Expression plus technique qu'officielle indiquant des groupements de paroisses en vue d'une prise en charge commune de la mission de l'Eglise.

Guérison spirituelle

Elle consiste à rendre la paix intérieure et à réconcilier la personne avec Dieu. L’interaction est étroite et permanente entre la part corporelle et la part spirituelle de l’homme. La correspondance entre la guérison du corps et le pardon des péchés est clairement établie par Jésus. (Mc 2, 1-12). C’est par la foi que l’homme s’ouvre à l’action de la grâce salvatrice de Dieu.

Gyrovague

Nom donné, dans les premiers temps du monachisme, a un moine vivant seul, dans l’errance et passant de monastère en monastère sans être membre d’aucun. Ce genre de vie monastique n’existe plus aujourd’hui dans l’Eglise catholique.

ACCES RAPIDE :

PIED DE PAGE :