EN-TETE et NAVIGATION :

CONTENU :

Mercredi 22 novembre 2017 - Accueil > Lexique

Lexique

Vatican

Ce terme caractérise le territoire et la structure institutionnelle de l'Église catholique. Le Pape est le chef de l'état du Vatican. À ne pas confondre avec le Saint Siège, même si les mots sont souvent interchangeables.

Vatican II

Le 11 octobre 1962 Jean XXIII ouvrait à Rome le concile oecuménique Vatican II. Dans son discours d'ouverture, le Pape donna le ton et l'esprit des travaux: "Notre devoir n'est pas seulement de garder ce précieux trésor comme si nous n'avions souci que du passé, mais nous devons nous consacrer, résolument et sans crainte, à l'ouvre que réclame notre époque, poursuivant ainsi le chemin que l'Église parcourt depuis vingt siècles". De 1962 à 1965, ce concile rassemblant tous les évêques du monde fut un événement considérable par le nombre et l'importance de ces propositions.
Voir les documents du concile.

Vénérable

Titre donné par l'Église comme première étape de la canonisation et précédant la béatification. La vie de la personne proclamée "Vénérable" est proposée en exemple aux chrétiens, mais sans être cependant l’objet d’un culte.

Vénération

du latin veneratio, respect.
Acte qui exprime un sentiment de profond respect. La vénération portée aux saints devient un culte rendu au Christ vivant en eux et répandant la richesse de sa grâce. Elle se distingue de l’adoration due exclusivement à Dieu.

Vérité

du latin veritas: vrai.
Qualité de ce qui est vrai. La vérité est l’adéquation de l’intelligence et de la réalité. Elle n’est pas donnée toute faite, elle se fait, elle est le fruit de l’effort et de la recherche. La vérité scientifique est de l’ordre du savoir alors que dans la Bible la vérité n’est pas l’objet du savoir, elle est la «Parole faite chair». Jésus proclame: «Je suis la Vérité..» (Jn 14,6), il affirme qu’en Lui, Dieu devient la vérité de notre vie et nous appelle à une rencontre qui nous fait vivre. Il veut «que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité». (1 Timothée 2; 4).

Vêpres

du latin vesper, «soir»
Les Vêpres font partie des Heures de l’Office divin, c’est la prière solennelle du soir. L’office de Vêpres comprend, après l’introduction, une hymne, deux Psaumes, un Cantique du Nouveau Testament, une lecture brève, le chant d’actions de grâces du Magnificat, les prières d’intercession et une brève oraison.

Veilleuse

Lampe allumée qui brûle en permanence devant le tabernacle où est conservé le Pain eucharistique. L'usage en remonte à partir à la fin du 12ème siècle.

Vendredi saint

Célébration de la passion du Christ et de sa mort sur la croix. La lecture principale est le récit de la Passion selon saint Jean. Il est demandé aux fidèles le jeûne et l'abstinence pour s'unir aux souffrances du Christ. Les chrétiens sont aussi invités à participer au Chemin de Croix.

Verbe

du latin verbum : parole.
Le Verbe est la deuxième personne de la Sainte Trinité. Les chrétiens reconnaissent Jésus comme le Verbe venu parmi nous. Il est la Parole de Dieu faite chair. Ce nom est utilisé notamment dans les premiers versets de l’Evangile selon saint Jean. « Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu.» (Jean I, 1)

Verset

du latin versus, vers.
Le verset est une courte phrase. Dans la Bible, chaque chapitre est divisé en versets numérotés, ce qui en facilite le repérage et la mémorisation. 

Vertu

du latin virtus : force, courage
Ferme disposition à faire le bien ou à éviter ce qui est mal. C’est à la fois une grande qualité morale et une force surnaturelle divine. L’Eglise distingue trois vertus théologales, ayant Dieu pour objet : la foi, l’espérance et la charité et quatre vertus cardinales fondamentales.

Vertus cardinales

du latin cardines : gonds
Nom donné aux quatre vertus morales : prudence, justice, force, tempérance, qui sont comme des "pivots" sur lesquels repose la vie morale.

Viatique

du latin via : chemin
C'est la communion, proposée aux mourants au seuil de leur passage de ce monde.à l'autre. Aux malades dont la santé commence à être dangereusement compromise et qui demandent un réconfort, l'Église propose "le sacrement des malades" longtemps appelé "extrême onction" parce qu'il comprend un rite "d'onction", avec l'huile sainte, il était réservé aux mourants.

Vicaire

 du latin vicarius : suppléant, assistant
Au sens habituel le mot est utilisé pour désigner, dans une paroisse, le collaborateur du curé.

 

Vicaire apostolique

Prélat, représentant du Saint Siège, avec les pouvoirs d’un évêque, sans en avoir le titre parce que le territoire qu’il administre (vicariat apostolique) n’est pas encore érigé en diocèse.

Vicaire épiscopal, Vicaire général

Collaborateur immédiat de l'Évêque.

Vicaire forain

 

Vicaire nommé par l’évêque diocésain, pour un temps fixé par le droit particulier, mais il n’est pas lié à celui d’une paroisse déterminée. Il est chargé de promouvoir et de coordonner l’action pastorale commune dans le vicariat forain, de veiller à ce que les clercs de son district remplisse leur office avec soin. Il a l’obligation de visiter les paroisses de son district selon les directives portées par l’évêque diocésain.
Code de droit canonique.

 

Vicaires épiscopaux

Prêtres nommés par l’évêque pour le seconder dans des domaines particuliers, et qui sont ses principaux collaborateurs. Chaque vicaire épiscopal a en charge un domaine d’activités (enseignement, chantier paroissial, formation, affaire juridiques, mariages…) ou un secteur territorial.

Vie éternelle

Perspective d’éternité promise par Dieu à tous les êtres humains. Jésus dit : « Celui qui écoute ma parole, et qui croit à Celui qui m'a envoyé, celui-là a (au présent) la vie éternelle ». Elle est l’état de joie parfaite que partagent ceux qui, après la mort, vivent en présence de Dieu. Nous faisons l’expérience de la vie éternelle déjà ici bas, par la présence de la grâce du Christ dans la vie des fidèles.

Vie consacrée

Bien qu'en fait et en droit tout chrétien soit "consacré" au Christ par son baptême, cette expression appliquée à la vie religieuse souligne le caractère public d'un engagement plus radical. On distingue traditionnellement les préceptes évangéliques qui s'imposent à tous chrétiens, et les conseils évangéliques qui invitent à s'identifier davantage au Christ. Le propre de la vie consacrée est de prendre pour base les conseils évangéliques.

Vie spirituelle

 

Désigne ce qui dans l'être humain relève de l'esprit, intelligence et volonté mais aussi du coeur. La vie spirituelle, est le lieu de la prière, de la rencontre avec le Christ dans une relation d'amour toujours croissant. Elle est expérience de la présence et de l'aide de l'Esprit Saint.

 

Vigile pascale et dimanche de Pâques

Dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ. C'est l'occasion pour eux de renouveler leur profession de foi baptismale. C'est la raison pour laquelle les adultes demandant le baptême (les catéchumènes) sont baptisés dans leurs paroisses pendant la veillée pascale.

Vin

Le vin est, dans la Bible, le symbole du festin, de la fête, de la joie; il est souvent présent comme signe du bonheur attendu dans la description des temps messianiques faite par les prophètes. A la Cène, repas pascal, en même temps que le pain, le Christ prend le vin pour instituer l'eucharistie ; par ce vin, il signifie tout à la fois : le sang de son sacrifice qui va sceller la nouvelle alliance sur la croix et le vin nouveau du banquet éternel, qu'il est venu annoncer et inaugurer.

Vision

Apparition, songe, révélation d’origine surnaturelle. Avoir une vision c’est être mis, par l’action de Dieu en présence de personnes ou d’objets inaccessibles ou cachés. Dans l’Ancien Testament, la vision est apparentée au songe, voie de la révélation divine. La parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision (Gen. 15, 1).

Vision béatifique

Expression du vocabulaire spirituel désignant la rencontre personnelle avec Dieu. Cette rencontre, après la mort, est pour les chrétiens la nature du bonheur, puisque Dieu est Amour. Cette vision béatifique est l'objet même de l'espérance chrétienne.

Visitation

Nom donné à la visite rendue par la Vierge Marie, enceinte de Jésus, à sa cousine Élisabeth qui a concevra Jean-Baptiste (Lc 1 ; 39-57). La commémoration de cette fête religieuse à lieu chaque année le 31 mai.

Visite ad limina

du latin ad limina apostolorum : "au seuil [des basiliques] des apôtres"
Désigne la visite que chaque évêque fait périodiquement au Saint-Siège. Les évêques européens, et notamment français, font ce pèlerinage tous les 5 ans. La visite ad limina est d'abord un pèlerinage sur les tombeaux des apôtres saint Pierre et saint Paul. Elle permet également de renforcer les liens avec le Saint-Siège, ainsi qu'entre diocèses voisins et entre provinces proches. Au cours de la visite ad limina, les évêques rencontrent le Pape et les responsables des dicastères et congrégations.

 

Visiteur

Dans un monastère le moine Visiteur, revêtu de l’autorité du Père Abbé, a pour mission de s’informer de la vie, des progrès réalisés ou des difficultés rencontrés par chacun des membres de la communauté qu’il visite. Il invite cette communauté à réfléchir elle-même sur sa fidélité à l'esprit et à la lettre de l'observance régulière de la Règle. Il dispose des pouvoirs nécessaires pour résoudre les problèmes qui pourraient se présenter.

Voûte en berceau

Voûte en arc de cercle.

Vocation

du latin vocare, appeler
Dans le langage courant le mot vocation est utilisé pour désigner l’appel que peuvent ressentir des personnes pour une mission particulière: humanitaire, professionnelle… Dans le langage chrétien il désigne le mouvement intérieur par lequel Dieu appelle une personne à se consacrer à son service. Si Dieu ne se manifeste pas toujours directement, il appelle incessamment à travers des médiations: évènements, rencontres, paroles lues ou entendues. Tout chrétien par son baptême, est appelé à la sainteté.
(Voir foi et vie chrétienne)

Voussures

Partie cintrée qui encadre le portail de l'église. Les voussures sont souvent couvertes de sculptures.

Vulgate

du latin vulgata : populaire, répandu. 
Traduction latine de la Bible réalisée par saint Jérôme à la fin du IVe siècle. La vulgate est aujourd’hui encore la version de référence dans l’Eglise latine.
La version finale, promulguée par Jean Paul II en 1979, est appelée «Nova Vulgata».

ACCES RAPIDE :

PIED DE PAGE :