Pèlerinage « sur les pas de saint Jean-Paul II et des saints polonais en Pologne »

Du 28 août au 4 septembre, 36 pèlerins sont partis en pèlerinage sur le pas de saint Jean-Paul II et des sains polonais en Pologne.
Régulièment, ils nous partage leur pèlerinage en nous envoyant des photos.

36 pèlerins sont partis à 6 heures d’Athies-sous-Laon (une lombalgie a privé la 37ème de son pèlerinage tant attendu) pour l’aéroport de Bruxelles. L’embarquement, facilité par le travail en partenariat avec Emeline de BIPEL, s’est effectué à l’heure et nous avons atterri à 13h25 à Cracovie après un voyage de 2 heures.

Catherine, guide, nous a accueillis à la sortie et nous avons assisté à la prise en charge d’un bagage suspect par un robot. Le bus nous a déposé devant un restaurant tout en bois pour un repas agréable et très apprécié.

Direction Lagiewniki pour le Sanctuaire de la Miséricorde divine en périphérie de Cracovie. Rencontre avec une religieuse qui nous a parlé de sainte Faustine et du Sanctuaire. Visite rapide des cinq Chapelles en sous-sol et messe d’ouverture du pèlerinage dans la chapelle hongroise.

Marguerite, notre guide pour la semaine, nous a ensuite conduit à l’Abbaye Bénédictine de TYNIEC pour le diner et la nuit….

Une prière a conclu cette belle première journée, un peu longue mais riche et prometteuse…

Philippe et Dominique

 

9 heures, sous un chaud soleil, route vers Kalwaria, «la Jérusalem Polonaise», haut lieu de pèlerinage pour les Polonais du sud. Kalwaria  veut dire calvaire – Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le monastère est habité par des Franciscains-Bernardins. Autour de celui-ci, de nombreuses chapelles (42) évoquent le calvaire du Christ et de Marie. Durant la Semaine Sainte : pèlerinage permanent avec les représentations de mystères rappelant la passion. Nous avons gravi une petite partie de la montagne pour visiter quelques chapelles…

Déjeuner à Wadowice, ville natale de saint Jean-Paul II, avec au dessert le gâteau préféré de notre saint Pape… appelé «gâteau papal».

Visite de l’église paroissiale et de sa maison natale transformée en un magnifique musée.

Pour conclure notre après-midi, messe dans l’église Paroissiale avant de rentrer à l’abbaye de Tyniec.

Après le diner, échange entre pèlerins et prière du soir.

Dominique et Philippe

Découverte de Cracovie, sous un chaud soleil, avec un temps orageux l’après midi et pluie en soirée…

La visite démarre par le quartier de Wawel – sur la butte, la Cathédrale et le Château : visite de la Cathédrale et de la cour intérieure du Château.

Visite de la Vieille Ville : rue des Capucins, Visite et prière dans la Chapelle de l’Archevêché là ou Karol Wojtyla fut ordonné prêtre.

Messe dans l’église Saint Adalbert sur la Grand-place.

Après le déjeuner, découverte de l’Université Jagellone, puis la grande place et la place du marché, la Halle aux draps, l’église Notre-Dame. Nous descendons la rue Saint-Florian avec les murailles de la ville, une porte défensive et la barbacane – Arrêt à la basilique Notre-Dame avec la sonnerie à la trompette marquant chaque heure, tradition perpétuée depuis le 13e siècle et enfin l’église saint-François où le Père Jozef a été ordonné diacre puis prêtre…

Nous terminons l’après-midi par un temps libre, permettant de faire des emplettes dans ce quartier commerçant. Diner sur le retour à l’Auberge Rzym avant de rentrer à l’abbaye de Tyniec. C’est avec le chant du «Magnificat» que nous nous sommes quittés pour la nuit.

Philippe et Dominique

Temps agréable moins chaud et orageux. Départ pour Cracovie à 8h45.

Visite du Sanctuaire Saint-Jean-Paul II et ses magnifiques mosaïques.

Tout proche, nous retournons au sanctuaire de la Divine Miséricorde – Recueillement devant la peinture du Christ Miséricordieux et des reliques de Sainte-Faustine. Visite de sa cellule reconstituée et de la Basilique.

Visite du quartier Juif de Cracovie qui n’a pas été le ghetto, celui-ci ayant été installé plus loin, puis déjeuner dans un restaurant typique.

Départ vers Nova Huta : quartier à l’architecture «idéale» voulue par le régime communiste (sans église et sans palais). Visite de l’église, construite à l’initiative de Saint-Jean-Paul II pour les ouvriers.

La messe a été célébrée dans ce haut lieu de résistance.

Route vers Wieliczka : site d’anciennes mines de sel, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO – plus de 600 marches à descendre pour accéder au 3e niveau (il y en a 9) – Les mineurs ont sculpté 3 chapelles dans le sel – Visite guidée de la mine.

Diner dans une auberge et retour vers l’abbaye de Tyniec pour la dernière nuit.

Philippe et Dominique

Matinée plus calme à l’abbaye de Tyniec… Mais il nous faut faire nos valises… A 10h30, messe concélébrée à l’abbaye avec beaucoup de monde. Dès la fin de la messe, départ vers Auschwitz…

Déjeuner au centre de dialogue à Oswiecim.

Visite des deux camps Auschwitz et Birkenau. Visite sous un chaud soleil mais comment se plaindre quand la souffrance et la folie meurtrière des hommes éclatent sous nos yeux… Nous en sommes sortis silencieux et abasourdis !

Route vers Czestochowa où nous sommes accueillis à la maison des Frères Montfortins. Quel accueil  : vodka de bienvenue, vin et bière à table, yaourts et fruits en dessert. Certains pèlerins en rêvaient !

Nous terminons notre journée à la chapelle, avec la prière des Complies

Philippe et Dominique

.

Belle et riche journée à Czestochowa, au sanctuaire de Jasna Gora, malgré un temps très maussade, pluvieux et froid.

La matinée a débuté par la messe dans la chapelle de l’Icône célébrée par notre Père Joseph accompagné de nos diacres Pierre et Pierre – Moments d’émotion que de prier sous cette fameuse icône, pendant que d’autres pèlerins en font le tour à genoux.

A l’issue de la messe, un jeune guide nous attendait pour nous faire visiter le sanctuaire : la salle des Chevaliers, le Chemin de Croix contemporain, situé au dessus de la chapelle, la basilique et les différents musées dont celui du 600e anniversaire de la fondation, le Trésor du Sanctuaire et le musée de Solidarnosc…

Après le déjeuner, le recteur du séminaire nous attendait afin de nous parler du rôle de l’Eglise dans ce qu’est devenue la Pologne d’aujourd’hui, et son rôle considérable dans l’unité du pays – Czestochowa est la capitale culturelle de la Pologne et a toujours été le guide de l’unité nationale du pays, même lorsque celui-ci a été rayé de la carte de 1772 à 1918.

Malgrès la pluie, les pèlerins se sont retrouvés sur l’ancien rempart du sanctuaire afin de faire le grand Chemin de Croix… moments de recueillement et de prière.

Après le diner, toujours sous la pluie, quelques courageux sont partis prier autour du «coucher de l’Icône».

Philippe et Dominique

Lever à 5h30, petit-déjeuner et départ à 7 heures… Deux pèlerins sont montés au Monastère pour assister au «lever de l’Icone» de Notre-Dame de Cestochowa…

Route vers Varsovie avec halte à Niepokalanow au monastère du Saint-Père Maximilien Kolbe… Route difficile avec beaucoup d’embouteillages dus à l’élargissement de la route (passage en 4 voies).

Messe à 11h30 dans la Chapelle du Père Kolbe.

Visite de ses 2 cellules et du musée. Avec émotion, nous découvrons la vie de ce grand Saint qui a accepté de donner sa vie pour sauver un co-détenu, père de famille, à Auschwitz.

Déjeuner à Zelazowa. Découverte de la maison natale de Frédéric Chopin et du superbe jardin qui l’entoure.

Route vers Varsovie. Visite de la vieille ville, patrimoine mondial de l’UNESCO, Cathédrale Saint-Jean, place du château, place du marché…

Dîner et nuit chez les Pères Barnabites. A l’issue de la prière du soir dans la chapelle, remerciements au Père Jozef et à nos deux diacres Pierre et Pierre.

 

Philippe et Dominique

Nous entamons la dernière journée de notre beau pèlerinage sur les pas de saint Jean Paul II et des saints de Pologne.

Après la découverte du parc royal Lazienki à Varsovie, un hommage à Chopin et la traditionnelle photo de groupe, le groupe se dirige vers l’église Saint Stanislas Koska, pour la messe dans la paroisse du Père Jerzy Popielusko, assassiné par le régime en place, le 19 octobre 1984 – Encore beaucoup d’émotion dans les prières et la visite du musée qui lui est dédié.

Après le déjeuner, avant de partir vers l’aéroport, notre guide Marguerite nous fait traverser l’ancien quartier juif qui a été complètement détruit et incendié au lance flamme, maison par maison – un nouveau quartier a été construit sur les tonnes de gravats.

L’autobus nous dépose à l’aéroport – Arrivée à Bruxelles à 20h et retour à Athies-sous-Laon à 23h40.

Dominique et Philippe