À la rencontre de nos frères coptes en Égypte et aux sources de la Bible…

Du 25 novembre au 3 décembre, des pèlerins axonais vont à la rencontre de nos frères coptes en Egypte et aux sources de la Bible…

Régulièment, ils nous partagent leur pèlerinage en nous envoyant des photos.

Bien arrivés au Caire, hier à 23h40. Voyage sans difficulté et agréable sur Air-France. A l’aéroport, un responsable de l’Agence nous attend et nous donne le visa collectif. Contrôle policier et passage à la douane sans souci. Nous prenons le bus vers l’Hôtel pour arriver à 1h40 et nous nous couchons vers 2 heures.

Ce matin lever à 7h, nous partons en bus à 8h30 vers le plateau de Gizeh, avec un policier à notre bord, pour découvrir les pyramides. Devant Khéops, la plus importante, Mona, notre guide, nous donne des explications sur les civilisations égyptiennes, la construction des pyramides et des monuments mortuaires. Puis nous gagnons un superbe point de vue sur les pyramides, interrogations de voir devant nous des monuments très anciens et derrière les constructions récentes des banlieues du Caire !!! Avant de gagner le site du Sphinx, nous découvrons l’intérieur surprenant et difficile d’accès d’une petite pyramide près de Khéops. Nous terminons par le Sphinx, majestueux et les temples qui l’entourent.

Déjeuner en ville au restaurant «caviar». Passage à l’hôtel pour reprendre les valises et route vers Alexandrie (3 heures). Le Père Matthieu SAUR nous aide à prier dans le bus. Petite sieste dans la plaine du désert qui relie Le Caire à Alexandrie. Vaste étendue de propriétés fermées avec de nombreuses cultures.

En arrivant à Alexandrie, nous retrouvons une circulation urbaine très dense. L’église Sainte-Catherine est protégée par des policiers en arme et le chauffeur doit insister pour stationner devant.

Messe célébrée par le Père Matthieu dans une église où le dernier roi d’Italie a été inhumé à sa mort.

Puis rencontre avec des sœurs de la Charité de Besançon qui dirigent un établissement de 1250 élèves avec une section d’enfants handicapés. Belle réception par sœur Pauline et ses trois consœurs qui animent avec un super dynamisme cette institution.

Accueil et installation à l’hôtel pour notre deuxième soirée et nuit.

 

Dominique et Philippe

Visite d’Alexandrie, capitale de l’Egypte gréco-romaine et actuellement deuxième ville de l’Egypte.

Visite des catacombes, découvertes récemment comprenant 300 tombes. Nous nous rendons ensuite sur un théâtre romain en plein air. Des vestiges du phare d’Alexandrie récemment sortis de la mer y sont exposés. Malheureusement, nous nous pouvons pas visiter la cathédrale orthodoxe Saint-Marc en pleine restauration.

Visite du musée national avec ses collections de l’Egypte ancienne dont une momie récemment exposée dans une salle en sous-sol, la collection gréco-romaine puis l’époque byzantine.

La grande bibliothèque nous a étonné par sa richesse et sa modernité.

Déjeuner en bord de mer puis rencontre avec la Communauté des soeurs de Saint-Vincent de Paul qui animent une école (1300 élèves), une garderie et un dispensaire dans les quartiers nord de la ville : richesse des échanges avec cette communauté dynamique et bien implantée.

Nous prenons la route vers Anaphora : centre spirituel et de formation copte orthodoxe. Arrivées à la nuit tombante, nous sommes saisis par l’ambiance calme et apaisante de ce lieu. Dîner à la chandelle et prière avec la Communauté dans un style « Taizé ». Rencontre avec le fondateur, Mgr Anba THOMAS, et nous terminons notre journée en célébrant la Messe.

 

Philippe et Dominique

 

NB : L’absence de connexion à internet ne nous ont pas permis d’envoyer les photos par mail. Nous avons dû nous résoudre à les envoyer par un autre moyen d’où la mauvaise qualité des photos ci-dessous.

Plusieurs pèlerins courageux assistent à la messe en rite copte orthodoxe avec la Communauté d’Anaphora à 6h00… Nous nous retrouvons tous entre 7 et 8 heures pour le petit-déjeuner, il fait beau et le soleil est déjà chaud.

A 9h00, le Père Matthieu SAUR nous réunit à l’église pour la messe du jour.

Sara nous fait visiter ensuite le domaine d’Anaphora avec son centre de formation, «Anastasia». La Communauté a le souci d’aider chacun à «s’élever» en acquérant de nouvelles compétences. Ce centre vient aussi en aide à des jeunes en grande difficulté sociale et familiale (abus sexuels, déscolarisation…). A l’entrée du domaine, nous découvrons la grande église actuellement décorée par de nombreuses fresques retraçant des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament. Au-dessus de cette église œcuménique est représenté le Golgotha, tout près la tente de la rencontre de notre Père Abraham… Il est très agréable de se promener dans la propriété au milieu des arbres en fleurs.

Un passage à la boutique de la Communauté permet à chacun de débuter ses achats…

Bouclage des valises et déjeuner, il est 13h00 quand nous prenons la route vers le Wadi Natroun, longue dépression où les Egyptiens extrayaient autrefois le natron et le sel.

Nous visitons deux Monastères :

  • Deir Amba Bichaï : le Père Joël nous accueille et nous fait visiter la partie ancienne du monastère qui compte actuellement 200 moines. Nous rencontrons l’évêque copte orthodoxe en poste dans la région parisienne.
  • Der Abou Makar, consacré à Saint-Macaire, ce monastère est situé dans une très grande propriété agricole. Nous visitons les deux églises dans la partie ancienne

Nous rentrons au Caire et retrouvons l’hôtel Oasis où nous avons logé la première nuit.

Philippe et Dominique

Départ à 8h00 pour nous rendre près de la Mer Rouge, découvrir les Monastères du désert. Très rapidement à la sortie du Caire nous sommes en plein désert. En descendant, nous traversons un massif montagneux désertique. Après la prière du matin, Mona nous donne des informations sur la situation géopolitique de l’Egypte.

Après trois heures de route, nous arrivons au Monastère Saint Antoine, vaste ensemble fortifié construit à partir du IVème siècle par les disciples de Saint-Antoine. Abouna Rawis, moine âgé de la communauté nous fait visiter son monastère avec humour et facéties. Nous le quittons après une visite à la librairie.

Nous gagnons alors le Monastère Saint-Paul l’hermite perché sur les rochers avec l’église qui contient la grotte où saint Paul vécut pendant 90 ans. Nous visitons les pièces les plus anciennes et notre moine-guide met à notre disposition une chapelle au-dessus de l’église principale pour célébrer la Messe. Nous prions avec en fond la prière de nos Frères Coptes.

Déjeuner vers 15h30, sur la route du retour vers Le Caire.

Pour rentrer, nous longeons la Mer Rouge et ses installations touristiques. Nous apercevons quelques tankers avant d’arriver près de Suez.

Après le diner, nous rencontrons avec joie le Père Jacques-Marie AMLON, prêtre dans une banlieue du Caire qui nous partage les joies et les difficultés de sa mission.

Philippe et Dominique

Traversée du Caire pour atteindre le quartier Copte, la circulation nous apparait déjà dense pour un samedi matin. Le quartier Copte est très sécurisé et piétonnier. Il est adossé aux murs de la Forteresse Romaine de Babylone.

Visite de l’église Saint-Serge : une messe se termine. Dans cette église, la Sainte Famille a fait halte lors de sa fuite en Egypte. Passage dans la crypte. A la suite, le prêtre célèbre des fiançailles puis vient nous saluer. Il est heureux de poser pour une photo avec le groupe.

Visite de la Synagogue de Ben Ezra, la plus ancienne d’Egypte.

Nous découvrons l’église suspendue – bâtie au-dessus des fortifications et du Nil, dédiée à la Vierge Marie. Superbe bâtisse, sans doute le plus ancien lieu de culte du Caire (IVème siècle).

Enfin visite de l’église Orthodoxe Saint-Georges, église circulaire.

 

Mona nous emmène dans un magasin de souvenirs et de joaillerie. Malheureusement pour les vendeurs les prix ne correspondent pas aux bourses de pèlerins.

Déjeuner dans un restaurant à l’entrée du quartier Copte.

 

Deux rencontres sont programmées pour l’après-midi :

  • Avec le Père Rafiq GREICHE, porte-parole de l’église copte catholique. Echange riche avec ce Prêtre très engagé dans le dialogue interreligieux.
  • Avec Mgr Youhanna GOLTA, évêque catholique de la Cathédrale de la Vierge Marie à Madinet Nasr. C’est un homme très cultivé, ancien professeur d’université et spécialiste en culture islamo-chrétienne.

A la suite de sa rencontre, nous célébrons la messe dans la Cathédrale.

 

Retour assez long à l’hôtel du fait d’une circulation dense.

Après le diner, échange entre pèlerins sur l’adéquation entre les attentes et les réponses dans cette deuxième partie du pèlerinage…

 

Dominique et Philippe

En union avec l’assemblée diocésaine réunie à Liesse et particulièrement les jeunes, nous avons prié tout au long de cette journée pour notre diocèse.

Pour débuter, nous rendons visite à sœur Sara qui a repris le flambeau à la suite de sœur Emmanuelle auprès des Chiffonniers du Caire. Après le trajet en bus, un mini-bus nous récupère afin de traverser le quartier. Au rez-de-chaussée de chaque immeuble, les habitants trient et valorisent les poubelles ramassées dans les différents quartiers de la ville. Accueil très chaleureux par sœur Sara et échanges très riches où beaucoup de signes d’espérance sont soulignés montrant combien l’apostolat des religieuses portent des fruits.

Visite rapide de l’église du quartier en plein air et ses superbes sculptures réalisées par Mario.

 

La journée continue avec la visite de la citadelle du Caire et de la mosquée de Mehemet-Ali (XIXème siècle). Vue panoramique sur le Caire. La pollution met un voile brumeux sur toute la ville et on aperçoit les pyramides de Gizeh au fond.

Déjeuner sur la terrasse du restaurant Tarama dans de superbes jardins.

 

Visite du musée national archéologique du Caire : superbes collections de statues, collections et bijoux retrouvés dans les tombeaux des différentes dynasties Egyptiennes, dans une foule importante ; malgré les audiophones, difficultés d’entendre notre guide dans le brouhaha.

Découverte de l’impressionnant trésor de Toutankhamon.

 

Le groupe traverse la place Tahir, pour se rendre à l’église Saint-Joseph pour la messe.

Rencontre du Père Botros, Franciscain, aumônier et responsable de l’église.

 

Retour dans une circulation dense à l’hôtel pour la dernière soirée avec une manifestation de remerciements autour du père Matthieu pour son accompagnement spirituel.

 

Dominique et Philippe

Programme bouleversé pour la matinée : les deux rencontres prévues ont été annulées malgré l’insistance de la directrice de l’agence réceptrice Italotel Egypt Tours.

Comme la journée sera longue (décollage à 1h55) les pèlerins profitent du début de matinée pour boucler leur valise. Départ à 9h30, pour la visite d’un atelier de confection de parchemins en papyrus.

Prière matinale dans le bus.

Visite de l’atelier du papyrus : après la démonstration de confection d’un parchemin, le responsable commente les différents tableaux présentés à la vente… Plusieurs pèlerins vont repartir avec un petit ou un grand rouleau…

Déjeuner dans un restaurant du centre-ville. Madame Mounir, directrice de l’Agence réceptrice nous rejoint pour partager notre déjeuner. Elle nous offre deux cartons de pâtisseries qui feront notre régal au goûter.

L’après-midi est consacré à la découverte du quartier du Khan El Khalil. Découverte de la Mosquée Al Azhar. Les pèlerines doivent revêtir obligatoirement une djellaba mise à disposition sur place pour entrer dans la mosquée. Bonne partie de plaisir ! Puis promenade dans le souk tout proche… Mona aide les pèlerins dans leurs tractations avec les vendeurs. Nous faisons une pause dans un café du souk. Les vendeurs se succèdent à un rythme accéléré pour présenter leur marchandise : sacs, écharpes, robes, coiffes… cireurs de chaussures… C’est un défilé continue…Le souk renferme de belles mosquées du 13e siècle avec portails sculptés…

Nous sommes accueillis au centre des Dominicains qui gèrent l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales. La rencontre avec Frère Rémy est animée. Ses prises de position font réagir certains pèlerins.

A 19h, nous participons aux vêpres en communauté suivis de la messe. Magdouche, notre chauffeur nous transporte de nouveau vers le centre-ville pour notre dernier dîner égyptien. Puis direction aéroport du Caire.

Petite cérémonie de remerciements dans le bus pour Mona et Magdouche et remise de leur enveloppe. Un pèlerin offre son sac BIPEL à notre chauffeur… Pause dans le salon d’embarquement pour un décollage à 1h55 et un atterrissage à 5h55 (heure locale). HEUREUX, nous retrouvons le temps d’automne (brouillard)…

 

Philippe et Dominique