Rapport de la CIASE

Le 5 octobre, Monsieur Jean-Marc SAUVE, président de la CIASE a remis publiquement aux évêques de France et aux supérieurs des Congrégrations religieuses, le rapport que l’Eglise lui a commandé il y a trois ans.

Ce rapport de la commission a été présenté par son président, Jean-Marc Sauvé, lors d’une réunion qui, ne pouvant être ouverte qu’à un nombre limité de personnes, a été retransmise très largement en direct sur plusieurs plateformes :

A l’issue de cette réunion ont été mis en ligne le rapport de la commission ainsi que ses annexes dans leur totalité, sur le site web de la CIASE, dans un onglet qui leur est dédié.

Réaction du Pape François

En salle de presse du Saint-Siège, le Pape François s’est exprimé ce mardi 5 octobre 2021 sur le sujet :

Le Saint-Père a été informé de la sortie du rapport de la Ciase, à l’occasion de ses rencontres, ces jours derniers, avec les évêques français en visite ad limina. Et c’est avec douleur qu’il a pris connaissance de son contenu.

Ses pensées se tournent en premier lieu vers les victimes, avec un immense chagrin pour leurs blessures et gratitude pour leur courage de dénoncer. Elles se tournent aussi vers l’Église de France, afin que, ayant pris conscience de cette effroyable réalité et unie à la souffrance du Seigneur pour ses enfants les plus vulnérables, elle puisse entreprendre la voie de la rédemption.

Par ses prières, le Pape confie au Seigneur le Peuple de Dieu qui est en France, tout spécialement les victimes, pour qu’Il leur accorde le réconfort et la consolation et afin que, avec la justice, puisse s’accomplir le miracle de la guérison.

Frères et sœurs,

Hier la conférence épiscopale et la conférence des religieuses et religieux de France ont reçu le rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise catholique, chargée d’évaluer l’ampleur du phénomène des agressions et des violences sexuelles commisses sur les mineurs à partir de 1950. Il en résulte un nombre considérable. Je désire exprimer aux victimes ma tristesse et ma douleur pour les traumatismes qu’elle sont subies et aussi ma honte. Notre honte et ma honte pour la très longue incapacité de l’Eglise à les mettre au centre de ses préoccupations. Et je le assure de ma prière et je prie. Prions ensemble, tous. « A toi Seigneur la gloire. A nous la honte ». C’est le moment de la honte.

J’encourage les évêques, notamment vous, chers frères qui êtes venus partager ce moment, et les supérieurs religieux à continuer à faire des efforts afin que de semblables drames ne se reproduisent pas.

J’exprime aux prêtres de France ma proximité et mon soutien paternel devant cette épreuve qui est dure mai que est salutaire et j’invite les catholique français à assumer leurs responsabilités pour garantir que l’Eglise soit une maison sûre pour tous. Merci

Participer aux "table-ronde paroissiale"

Abus sexuels dans l’Eglise : osons en parler

4 soirées d’échanges dans l’Aisne
avec la participation de Mgr Renauld de Dinechin

C'est quoi la CIASE ?

Présidée par Jean-Marc SAUVE, vice-président honoraire du Conseil d’Etat, la mission de la  CIASE (Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise) s’articule autour de trois grandes phases : l’établissement des faits, la compréhension de ce qui s’est passé et la prévention de la répétition de tels drames. En revanche, elle n’a pas pour mission d’établir des responsabilités personnelles.

En savoir plus…

Liens

Rencontrer une personne victime et l’écouter, cela plonge dans une tristesse infinie. Apprendre qu’elles sont des milliers, cela plonge dans la honte.

Mgr Renauld de DINECHIN