Assemblée plénière des évêques de France à Lourdes

L’Assemblée plénière d’automne des évêques de France s’est tenue du mardi 2 au lundi 8 novembre 2021 au sein du sanctuaire de Lourdes.

Cette assemblée s’est ouverte le mardi 2 novembre par une journée consacrée à la lutte contre les violences et agressions sexuelles sur mineurs et à la réception du rapport de la CIASE.
Les après-midi des jeudi 4 et vendredi 5 novembre ainsi que la matinée du 6 novembre y ont également été consacrés. Des invités ont été accueillis, et, parmi eux, des personnes victimes. Ils ont échangés avec les évêques lors de ces temps de travail.

Un geste pénitentiel et un temps de prière sur le parvis de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes a eu lieu samedi 10 novembre à 10h30.

La journée du mercredi 3 et la matinée du jeudi 4 novembre ont été consacrées à la séquence “Clameur de la Terre, clameur des pauvres”, en présence de représentants de groupes de personnes en précarité, dans le sillage de la réflexion initiée par les évêques lors de l’Assemblée plénière de novembre 2019.

Télécharger l’infographie des séquences de travail

Suivre l’Assemblée plénière sur le site de la Conférence des évêques de France

  • Point d’étape à mi-parcours de l’Assemblée des évêques de France, vendredi 5 novembre 2021 (cliquer ici)
  • Temps mémoriel et pénitentiel : samedi 16 novembre 2021 (cliquer ici)
  • Résolutions votées par les évêques de France en Assemblée plénière le 8 novembre 2021 (cliquer ici)
  • Discours de clôture par Mgr Eric de Moulins Beaufort : lundi 8 novembre 2021 (cliquer ici)

Qu'est-ce que l'Assemblée plénière ?

Selon les statuts, «L’Assemblée plénière est l’organe ordinaire d’expression de la Conférence des évêques et de son activité collective. Elle a le pouvoir de légiférer selon les normes prévues dans le décret Christus Dominus et tous les organismes qu’elle institue sont responsables devant elle.» Lire la suite…

Histoire de l'Assemblée plénière

La Conférence des évêques de France (CEF) existe sous sa forme actuelle depuis 1964. Cependant, bien avant cette date, dès le début du XXème siècle, les évêques décident de se réunir spontanément. Cette décision fait suite à l’adoption de la loi de séparation des Églises et de l’Etat de 1905, les évêques souhaitent alors définir ensemble une attitude commune. Lire la suite…