Marcher et méditer sur la Via Francigena (entre Saint-Gobain et Cessières)

Samedi 9 mars 2019

 

Six pèlerins étaient au rendez-vous ce samedi matin sur la place de l’église de Saint-Gobain : Chantal de Villers-Cotterêts, Benoît de Reims, Jean-Eric de Saint-Paul-aux-Bois, Didier et Jean-Claude de Laon et Philippe d’Athies-sous-Laon. Place de l’Eglise, à côté des commerçants du marché hebdomadaire, Didier nous donne quelques précisions sur Saint-Gobain et sur la belle église qui lui est dédiée.

Nous partons vers la forêt, où rapidement nous retrouvons la Laie du Poncelet empruntée par la Via Francigena. Nous faisons une première halte méditative en nous inspirant du livret (hors-série N°21 – Ma prière) du Pape François). Poursuivant par le chemin des Abbayes, qui nous mène au-dessus de l’Abbaye de Saint Nicolas aux bois, nous apprécions les nombreux panneaux qui donnent des informations historiques, géologiques et sur la faune. Nous découvrons avec bonheur les nombreuses traces sur le sol des passages des animaux. A partir d’un point de vue sur la vallée, nous rendons grâce pour la beauté de cette nature.

Nous traversons une chasse à courre et après la traversée d’une parcelle récemment reboisée, nous débouchons sur le village de Cessières. Odile et Marcel nous accueillent avec chaleur dans l’église paroissiale dédiée à Saint-Sulpice et à Saint-Antoine. Roselyne a rédigé un livret pour présenter les richesses de cette église magnifiquement entretenue par le Commune et les Paroissiens. Après une visite et un temps de prière, nous prenons notre pique-nique agrémenté d’un café et boissons mise à disposition par Odile. Un excellent accueil à Cessières.

Notre marche (13 km) se clôturera à Cessières, plusieurs pèlerins étant engagés pour l’après midi (Cessières – Laon a été parcouru en 2016 : pèlerinage vers la Porte de la Miséricorde de la Cathédrale de Laon).

Prochain rendez-vous le dimanche de Pentecôte, le 9 juin après-midi pour accompagner à pieds les «Reliques de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus» entre Athies et Notre Dame de Liesse.

Philippe

 

Retour en images – Cliquer sur les vignettes pour les agrandir