Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié 2019

La prochaine Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié sera célébrée dimanche 29 septembre 2019.

Cette 105ème JMMR aura pour thème : « Il ne s’agit pas seulement de migrants »

Avec ce thème, le pape François entend souligner que ses appels répétés en faveur des migrants, des réfugiés, des personnes déplacées et des victimes de la traite des êtres humains doivent être compris dans le cadre de sa profonde préoccupation pour tous les habitants des périphéries existentielles.

Site pour passer les commandes pour les dépliants, l’affiche et les cartes prière.

Initiatives locales

  • Zone de Laon :
    28 septembre à 19h00 à l’église du Sauvoir à Laon : messe des nations présidée
    par Mgr Renauld de Dinechin suivie d’un temps d’échange et repas partagé avec les membres de communautés issues de la migration – Contact
  • Zone de Chauny :
    Jeudi 26 septembre à 19h30 à la salle paroissiale «Au bosquet Saint-Lazare» à Autreville : rencontre organisée avec le témoignage de migrants et de personnes les accompagnant, La Boussole de Chauny, Réseau d’Entraide des Exilés de Soissons, Secours Catholique, intervention du Père évêque, prière et apéritif partagé – Contact
  • Zone de Thiérache :
    Des initiatives seront annoncées localement sur La Capelle et Vervins, après une célébration et autour d’un film.
  • Zone de Saint-Quentin :
    Dimanche 29 septembre à 11h – paroisse de Saint-Quentin Vallée d’Isle : messe des familles suivie d’un verre de l’amitié, préparée par les paroissiens d’origine étrangère, pour laquelle chacun est invité à aller à la rencontre d’un «inconnu» – Contact

Celui qui a faim, qui a soif, l’étranger, celui qui n’a rien pour se vêtir, le malade, le prisonnier qui frappe aujourd’hui à notre porte, c’est Jésus lui-même qui demande qu’on le rencontre et qu’on lui vienne en aide, même si nos yeux peinent parfois à le reconnaître.

En même temps, il ne s’agit pas seulement de migrants, mais aussi de nous, de nos peurs, de nos espérances. De quelle façon Dieu nous encourage-t-il et nous invite-t-il ? Qui sommes-nous en train de devenir ? Quel type de société sommes-nous en train de préparer pour ceux qui viendront après nous ?

Que cette journée nous aide à oser la rencontre de l’autre et du Christ. Qu’elle nous permette de franchir les barrières qui peuvent nous séparer pour vivre la joie de la rencontre et de la communion.

QUE CETTE JOURNÉE NOUS AIDE À OSER LA RENCONTRE DE L’AUTRE ET DU CHRIST.

La plus ancienne journée mondiale de l’Eglise catholique

Souhaitée en 1914 par le pape Benoît XV, la date de cette célébration a d’abord été laissée à la convenance des Conférences épiscopales (et en France au choix des diocèses). Puis en 1969, le Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants était créé par le pape Paul VI. En 2004, le pape Jean-Paul II publiait l’Instruction Erga Migrantes Caritas Christi, texte de référence pour la pastorale des migrants, et fixait la JMMR au deuxième dimanche après le 6 janvier. En 2016, le pape François instituait un Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral. Depuis, il dirige personnellement la Section « Migrants et Réfugiés » qui en fait partie. En septembre 2018, il a été décidé de célébrer la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié le dernier dimanche de septembre.