Economat

L’économat est l’organe dio­césain qui appuie l’Évêque dans la gestion maté­rielle du diocèse. Des salariés et des béné­voles tra­vaillent sous la res­pon­sa­bilité de l’économe du diocèse afin que tout ce qui concerne les réa­lités écono­miques et juri­diques du diocèse fonc­tionne cor­rec­tement.

L’économat existe dans chaque diocèse, et sa mission est définie par le droit de l’Église (droit canon).

Son travail s’articule autour de 4 axes.

1/ Les ressources

Pour pouvoir assumer nos charges courantes (rémunérations, entretien, achats divers, etc..) permettant d’œuvrer à la mission pastorale, il faut des moyens. L’économat diocésain est en charge de collecter les ressources. Le denier de l’Eglise en est la principale et demande un gros effort de communication, mais les donations et legs font également partie de la mission de l’économat. Bien entendu, la gestion et le suivi des reçus fiscaux à l’intention des donateurs entrent également dans sa mission.

2/ La comptabilité

L’association diocésaine a l’obligation d’établir des comptes annuels incluant toutes les entités diocésaines (paroisses et services). Cette mission demande des matériels et des logiciels informatiques, des moyens de communications sécurisés, des formations, des conseils auprès des différents comptables de paroisses et de services et bien sûr des contrôles formels sur les comptabilités incluses dans l’addition annuelle. En effet, de part sa possibilité d’émettre des reçus fiscaux et de recevoir des legs, l’association diocésaine de Soissons a l’obligation de faire certifier ses comptes globaux par un commissaire aux comptes, de les publier  et donc de respecter de manière générale les normes comptables imposés à toutes les entreprises françaises.

3/ La gestion du patrimoine

Le diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin, de par son étendue, dispose de nombreux lieux de culte, propriété des communes ou de l’association, de presbytères, de salles de réunion, etc…  Ce patrimoine demande un suivi très rigoureux concernant l’entretien et les travaux de rénovation (toiture, boiseries, peinture, …), mais également un respect des obligations légales contraignantes tels que l’accueil du public (sécurité, accessibilité des handicapés, etc..). Ce travail se fait sur le terrain en lien étroit avec les responsables de paroisses et représente un coût particulièrement important pour l’association.

4/ le suivi des personnes

L’association diocésaine s’assure du traitement du clergé et des collaborateurs salariés qu’ils soient à l’Évêché ou dans les paroisses. L’économat se doit de d’assurer les traitements et les paies dans le respect des lois et règlements en vigueur.

 

Association Diocésaine de Soissons
Service de l’Économat Diocésain
9 rue des déportés et fusilles
CS 60166
02207 Soissons Cedex
Tél. : 03 23 59 42 66
Fax : 03 23 59 28 77
econome@soissons.catholique.fr