Maisons Notre-Dame de Bon Repos

Depuis le début de cette année la maison de vie «Notre-Dame de Bon Repos» est gérée par une seule association composée de trois unités : l’une située à Saint-Quentin, l’autre à Vailly sur Aisne, et la troisième à Braine où se situe son siège social. Ces trois établissements, qui vivent depuis longtemps sous l’égide de notre diocèse et des Sœurs de l’Enfant-Jésus ne font désormais plus qu’UN.
Chaque établissement accueille des personnes âgées résidentes pour poursuivre leurs derniers pas sur le chemin de vie dans un esprit
chrétien.
Ils accueillent quarante résidents à Saint-Quentin, vingt à Vailly et trente-neuf à Braine dans des conditions optimum de confort et de prix.
Ils peuvent aussi accueillir quelques personnes en séjour temporaire à la suite de convalescence ou d’absence momentanée des familles.

Nous contacter :

  • Maison de Saint-Quentin
    4 rue Antoine Lécuyer – 02100 Saint-Quentin
    Tél.: 03 23 64 03 13
  • Maison de Vailly-sur-Aisne
    5 rue Montfaucon – 02370 Vailly-sur-Aisne
    Tél.: 03 23 54 70 34
  • Maison de Braine
    24 places Charles de Gaulle – 02220 Braine
    Tél.: 03 23 74 11 37

L’histoire

L’histoire de cette maison de retraite est étroitement liée à l’action des Sœurs de l’Enfant Jésus de Soissons.
Son esprit profondément chrétien se poursuit aujourd’hui avec l’accueil de toutes les personnes, quelles que soient leurs croyances, et sans engagement spirituel.
L’histoire de la Maison Bon Repos, originellement Notre-Dame de Braine, remonte au XVIIème siècle. Elle a eu plusieurs affectations dont celle de couvent des Sœurs des Bénédictines jusqu’en 1793. Après sa vente, à la révolution, elle devient un haras jusqu’à ce qu’il soit transféré à Compiègne en 1875.
En 1791, à l’initiative du Chanoine CATILLON, Supérieur ecclésiastique de la Congrégation des Sœurs de l’Enfant Jésus, cette propriété sera transformée en une maison de retraite dirigée et gérée par les Sœurs de l’Enfant Jésus.
Les dégâts de la Seconde Guerre mondiale contraignirent les résidents à évacuer l’immeuble devenu inhabitable. Sa reconstruction totale s’acheva en 1952.
En 1975, la Congrégation des Sœurs de l’Enfant Jésus confia la gestion de la maison de retraite de Braine ainsi que celle de Vailly-sur-Aisne à une association à but non lucratif loi 1901 dénommée : «Association de gestion des maisons de retraite ‘’BON REPOS’’ de Braine et Vailly sur Aisne».
Le 17 juillet 2015, apport par la Congrégation des Sœurs de l’Enfant Jésus de Soissons l’immeuble de Vailly sur Aisne à l’Association Notre-Dame de Soissons qui le met à la disposition de l’association de gestion de Bon Repos.

Braine

Vailly sur Aisne

 

L’histoire

L’Évêché de Soissons dans le courant des années 1960 cherchait une solution pour accueillir les prêtres âgés.
À la suite d’échanges avec la fédération hospitalière privée, l’acquisition de l’ancienne clinique Saint Erme construite dans les années 1920, fut réalisée par le diocèse de Soissons pour devenir la maison d’accueil communautaire des prêtres âgés.
Elle louera cet immeuble à l’Association Notre-Dame en 1968 avec pour vocation d’accueillir en priorité une vingtaine de prêtres en retraite du diocèse ainsi que les personnes ayant été à leur service.
La capacité d’accueil initiale de 20 places passera successivement de 26 à 40 places.
Pour tenir compte de la démographie des congrégations de religieuses et des prêtres en retraite, les établissements se sont ouverts aux laïcs en fonction des places disponibles. Les laïcs sont aujourd’hui la principale composante des établissements qui n’accueillent plus que 5 prêtres et 6 religieuses.

L’établissement s’appuie d’abord sur des principes fondamentaux

L’Association Maison Notre-Dame de Bon Repos, régie par la loi de 1901, gère un Établissement d’Hébergement de Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) implanté dans trois communes axonaises : Braine, Vailly sur Aisne et Saint-Quentin.
La réactualisation du projet associatif de ce regroupement découle de la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale ainsi que de la fusion, en une seule et même association de gestion par fusion-absorption au 1er janvier 2017 de l’Association Maison Notre- Dame, gérant la maison de Saint-Quentin, par l’Association Notre-Dame de Bon Repos, gérant les maisons de Braine et Vailly-sur-Aisne.

Ce projet associatif permet à la Maison Notre- Dame de Bon Repos de :

  • réaffirmer son identité et ses valeurs,
  • faire connaître le sens de son action comme maison d’accueil de personnes âgées diocésaine,
  • présenter ses objectifs.Il est destiné :
  • à toutes les familles qui lui font confiance pour accueillir leurs parents,
  • aux bénévoles recherchant le fondement de leur engagement au service des personnes âgées résidant dans un des trois établissements,
  • aux salariés qui sont de fait les acteurs du projet,
  • aux résidents qui peuvent être initiateurs et acteurs du projet.

Les valeurs de la Maison Notre Dame De Bon Repos

  • La non-lucrativité
    La gestion par l’association des fonds qu’elle peut recevoir est réalisée dans le seul souci du service rendu au résident. La non-lucrativité est une valeur ajoutée dans l’accompagnement des personnes accueillies. Cette gestion permet aussi d’être éligible à l’aide sociale du département.
  • Le respect de la personne
    Il s’appuie sur :
    – L’accueil de la personne de manière solidaire et sans discrimination, dans sa singularité (humaine, sociale, culturelle, spirituelle et religieuse) ;
    – L’accompagnement dans son parcours de vie en maintenant ses liens familiaux et sociaux ;
    – La défense et la promotion des droits fondamentaux de la personne et plus particulièrement sa dignité jusqu’au terme de sa vie.
  • La bientraitance
    Elle s’inscrit dans une démarche collective visant à procurer le meilleur possible pour la personne accueillie.
  • La prise en compte du parcours de vie
    Celui-ci inclut toutes les étapes, de l’accueil temporaire à la fin de vie, en tenant compte de la survenue de certaines pathologies, notamment la déficience cognitive.
  • La présence auprès des résidents par l’animation et les activités organisées
    Les animateurs ou animatrices sont très présentes dans chaque établissement pour apporter aux résidents les moyens d’une vie sociale, culturelle et humaine dont ils ont besoin dans le cadre de leur projet de vie. Ces activités peuvent aussi faire appel, pour leur organisation, aux bénévoles et aux familles disponibles.
  • La présence communautaire chrétienne
    La présence de prêtres, religieux et religieuses, poursuivant leur pastorale, en fonction de leur capacité dans cette vie communautaire et dans le respect des différences, est un atout dans l’accompagnement de tout résident. Chaque établissement dispose d’une chapelle qui accueille des temps de prières. Ces valeurs humanistes «d’inspiration chrétienne» qui engagent toutes les parties prenantes s’expriment dans le projet d’Établissement et la conduite de l’établissement, dans la gouvernance de l’association, et dans les perspectives d’évolution et des projets.

Gouvernance de l’association

Le conseil d’administration et son bureau, émanation de l’assemblée générale sont au service de l’EHPAD «Maison Notre-Dame de Bon Repos». Ils fixent les orientations, proposent les évolutions et adaptations nécessaires à l’accompagnement du résident tout au long de sa vie dans l’établissement quel que soit son état de santé y compris cognitive.
Un grand nombre des membres du conseil d’administration représentent le diocèse de Soissons, la congrégation des Sœurs de l’Enfant Jésus et deux membres sont des élus du conseil départemental.
Le Conseil de Vie Sociale (CVS) est à l’écoute des résidents, de leurs représentants légaux et de leurs familles. Il leur permet de s’exprimer sur les conditions de vie, de fonctionnement, au sein des trois sites.